Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les abbysses ou le voyage vertigineux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chinche
Encycoplédie ambulante


Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 10 Oct 2007, 14:38

Un jour, et forcément ça arrivera:

Regarderez vos abysses et elles vous rendront votre regard.... (Nitetzche)

Les abysses telles que je les vois est la représentation de notre côté le
plus "sombre", les instincts morbides pour lesquels on ressent une
attirance/répulsion...

En
ce moment, je les étudie... j'ai même failli tomber dedans... à force
de trop se pencher au-dessus d'un gouffre, on est attiré et on tombe
(principe du vertige).

Evidemment, je ne tente pas de lutter
contre, mais d'apprivoiser ce côté sauvage... qui a tendance à devenir
envahissant... Le garde-fou du fait de respecter la vie dans toutes ses
acception m'évite bien sûr de faire des bêtises (= de tomber dans le
gouffre)...

Personnellement ça c'est fait petit à
petit, je l'ai condensé sous forme astrale. Ca m'a causé pas mal
d'effets pas désagréables mais assez étranges comme: la Télékinésie
involontaire, sens psychiques 24/24 en éveil, effets analogues à celui
du scrying mais sans concentration, et des fous rires qui m'empêchaient
de réaliser les exercices de relaxation, et surtout une meilleure
analyse de mes instincts morbides.

J'aimerais savoir comment vous avez vécu cela
(regarder dans ses abysses), ce que ça vous a appris et comment vous
vous en êtes "sortis"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Sam 22 Déc 2007, 16:47

mon côté sombre a toujours été là selon moi depuis ma tendre enfance jusqu'à maintenant. Je suis souvent tombé dans le gouffre, trop souvent même mais à la longue ça m'a rendu que plus fort que plus sage. Que pourrais-je dire de plus j'ai pris mon côté sombre d'uns approche différente que toi chinche il est devenu comme une partie complémentaire de moi il est moi je suis lui nous sommes nous et de cette façon je touche les deux côté chaque jour chaque minute dans un sens j'ai toujours pensé que c'était un démon mais à force de tomber je suis devenu le demon mais bon c'est la vie donc c'est ça qui est. ça resume pas mal ce que je voulais dire l'âme de démon dans un corps de roux lol.
Revenir en haut Aller en bas
mister.h
Bavard(e)
Bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 42
Localisation : Gironde
Animal préféré : chat chien
Date d'inscription : 06/01/2008

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 03 Déc 2008, 16:59

mon cote sombre, je l ai explore et je suis aller au bout, ce que ca m a apporte?
j ai apris a vivre avec et a accepter ce que je suis et qui je suis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 08 Juil 2009, 17:54

"Sombre" et "pas sombre" sont issus du meme endroit, c'est une erreur de les opposer et de ne pas explorer à fond les deux. J'ai explorer les deux, hai l'un puis l'autre, aimer l'un puis l'autre, et quand j'en ai eu marre de me torturer à choisir l'un ou l'autre j'ai pris les deux.
Pour etre entier il faut surtout accepter les deux cotés, arréter de passer d'un coté à l'autre, ne pas choisir l'un ou l'autre ni se faire diriger par l'un ou l'autre, pour vivre pleinement sa condition et en pleines possessions de tout ces moyens.
Comme le yin et le yang, ils sont complémentaires et issus l'un de l'autre, vouloir diminuer l'un c'est rompre l'équilibre, et de toute facon on ne peut détruire complètement l'un puisque dans l'autre se trouve le germe de sa renaissance. Donc il faut s'accepter entièrement, d'où le "connais toi, toi-meme..." , avant de vouloir connaitre l'extérieur il serait bon de connaitre son intérieur. A notre époque ce serait plutot l'inverse qui est à la mode, voyez le résultat dingo .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 08 Juil 2009, 20:55

J'aime bien ta façon d'exprimer les choses Smile je suis du même avis que toi quand tu dis que c'est un équilibre. Mais j'avoue ne pas être passée par toutes les "étapes" que tu as faites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Ven 10 Juil 2009, 16:20

Question d'age, d'expériences de vie, ceux à quoi tu fais face tout les jours et qui te fais basculer d'un coté à l'autre. Mon "moi" de 17 ans était bien différend de mon "moi" actuel, alors peut etre que la Sarglen actuel passera par des épisodes de vie plus ou moins dur qui te feront parcourir un peu plus profondément les deux cotés.
Regarder dans ses abysses, dans son obscurité, c'est voir la réalité comme elle est et l' accepter, en faisant cela on y gagne en force, en maitrise sur soi-meme. lévitation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Lun 20 Juil 2009, 06:24

Tout ça est vrai, sauf qu'un abysse ca te rend pas ton regard. Je regrettes, je regrettes un abysse c'est un trou sans fond. En fait quand Nietzche qui n'était pas un psychologue mais un piètre philosophe, disait cela, il voulait dire que l'on est aussi vide que cet abysse.

Vous voulez peut-être parler du ça dont Freud parlait.
La partie de soit qui est dégueulasse.
Ouais... a vrai dire elle est dégueulasse et s'y coller n'est pas trop bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Lun 20 Juil 2009, 06:27

D'ailleurs a l'université ou il est allé
Nietzche a écrit sur un arbre : Dieu est mort, (signé : Nietzche). Et bah quand il est mort, y'a un philosophe meilleur que lui qui a fait : (Nietzche est mort : signé Dieu).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 22 Juil 2009, 16:45

Oui et que meme il y a un troisième philosophe encore meilleur qu'eux qui a dit : J'ai tué Nietzche et Dieu : signé Harlequin.

Et à part ce que pense les philosophes, tu penses quoi toi sur tes abysses ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Sam 01 Aoû 2009, 11:39

Oh moi... j'suis un type qui a fait une connerie. J'ai dit a mon psychologue qui j'étais et il m'a fait enfermé a 14 ans...
Par la suite j'ai fais une autre connerie...
J'ai assasiné l'ame de quelqu'un en astral, mais j'avais pas le choix... Il s'en prenait a moi, et y'avait une voix qui a dit Tue le...
Alors j'l'ai tué. Étrangement... il m'a été impossible de pas obéir... Je sentais sa présence au tout début de la trance... Et elle était menaçante... Et il m'a foncé dessus sans prévenir alors effectivement probablement que lui aussi a entendu cette voix là...

J'ai déja été battu par 4 noirs physiquement aussi bien avant cet affront. J'ai vu la lumière et j'suis revenu.
Par la suite...
J'ai appris a quitter mon corps consciemment. C'est à dire à partir de l'état d'éveil.
Et finalement... vers mes derniers voyages astraux, j'ai été poignardé dans le dos.
Depuis ce temps mon âme se soigne. Mais la dernière transe que j'ai eu... je n'ai jamais été capable de me lever... (dans l'astral).

Mais ça aucun lien puisque j'ai bel et bien réussit une fois entre ces deux la...
Ce qui serait logique, c'est que mon ame soit trop lourde maintenant pour que j'puisse me lever. Elle a passé un bon bout de temps sans exercice...
Et l'homme que j'ai affronté, et non sa femme qui m'a poignardé... et bah j'ai sortit avec après. Donc en effet l'ame pousse avec le temps... Et elle est indépendante du corps. Et probablement que lorsqu'elle est morte, il en pousse une autre... Mais j'suis pas convaincu, cependant, moi j'suis bel et bien conscient et rien ne m'empêche de m'entrainer a nouveau. Jme dis mainque je sois mort... je sortirai...
Sauf que... une ame trop nourrie et pas assez expérimenté ne flotte pas.. mais tombe dans la terre et se ramasse beaucoup plus bas... quelques kilomètres plus bas... vous savez ou. Alors qu'une ame bien entrainée peut aller dans l'espace. (Et non le cyberespace qui est l'internet... ou comme certains auteurs un peu bizzare comme moi on écrit dans des romans.... une ame qui se ramasse dans un ordi..)

Voila...
Je ne ferai pas 3 posts. Je vais en faire juste un....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mar 13 Juil 2010, 18:50

Je ne pense as qu'ont peut tuer une ame , tout au plus la disperser pour un moment enfin je eput me tromper je suis novice , moi perso j'ai un pied dans la lumiere et un pied dans l'ombre , se tourner vers l'un c'est se priver de l'autre . j'ai pas un coté sombre ou un coté lumineux je suis moi c'est tout .
Revenir en haut Aller en bas
La Reine Noire
Anime la discussion
Anime la discussion


Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 30
Localisation : Dans tes pires cauchemars
Emploi/loisirs : Torturer les guru de sectes
Humeur : Ça dépend de comment tu m'aborde
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mar 01 Fév 2011, 07:34

Plutôt que de lutter contre, je l'ai laissé prendre le contrôle et j'ai observé ses effets. J'ai aimé l'expérience et depuis ce moment là, il m'arrive de le laisser prendre le contrôle par moment. C'est très utile dans beaucoup de domaines et je ne le regrette pas un seul instant. Il y a beaucoup de bonnes choses qui se sont produites depuis ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mar 01 Fév 2011, 17:09

A la base j'étais orienter guérison magnétisme, le mal c'étais hors de question. Un jour je suis tombé dans l'abysse ou plutôt on m'y à pousser, puisque je me suis parfois sentie, comme si un truc sombre voulais me posséder, j'ai commencé à perdre ma stabilité mental, puis je suis tombé dans l'abysse, j'étais tellement ténébreux pendant l'espace d'un court instant, comme posséder par une colère que tout mes amis se sont mis à me combattre, par la magie, comme si il combattait le diable, mes énergie ont aussi attirer à moi des gens ténébreux, dont un qui le corps astral tout noir comme si c'étais sa propre ombre, j'ai réussie à luter contre ce truc négatif qui voulais m'influencer, mais il me poursuit et veut ma destruction, j'ai subit le mal pendant un an à peu près, puis j'ai vue un psychiatre qui ma shooter à faillit m'interner, j'ai refuser car j'ai réussie à pas passer pour un fou dangereux, mes ces médoc on remis ma stabilité mental du coup le mal pouvais plus du tout me posséder et je pouvais avoir mes propres idées, je me suis mis royalement à défendre des attaques de mes ancien amie je me sentais bien mieux, mais sa continue de me poursuivre et tout les gens que j'aime ce mettent à me détester et presque à vouloir ma mort, surtout les femmes en faite, souvent des gens contre qui j'ai en rien envie de lutter des amour, des amie, en bref le mal me poursuit comme mon ombre ...

dsl pour les fautes j'ai pas le temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mar 01 Fév 2011, 19:39

"Le côté sombre" peut être très utile, en effet la colère permet de dégager une puissante énergie. La magie n'est pas bonne ou mauvaise. Personnellement j'utilise tout ce que j'ai sous la main quand j'en ai besoin, amour comme haine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Mer 02 Fév 2011, 13:49

L'obscurité ces laids, ces pas beau, les gens de l'ombre sont des gens qui passent à coté de belle chose, leur orgueil démesuré leur empêche d'apercevoir ne serais-se que 1 pour cent de toutes les belles choses possible et imaginable aussi bien pour les autres que pour eux-même, s'ils changeait leur comportements
la seule chose que ça fait de bien c'est que sa rend puissant, ça nous oblige à survivre et à gagner en force en résistance etc, il y a peu de temps me sentant au fond du trou une volonté de vaincre incroyable ma habité, je crois que dans cet état d'esprit j'aurais peux vaincre n'importe qui, mais à voir, en faite à ce moment là n est tenté de penser que ce sont les faibles ceux qui ne trouve pas la force de survivent qui appelle cela "le mal", mais on oublie que à ce moment la ou vie une situation dominer par les ténèbres donc un résonement dominé par le mal
Il faut ce méfier de la quête de pouvoirs, j'ai vu une belle phrase l'autre jour sur internet

L'orque le pouvoir de l'amour aura eu raison de l'amour du pouvoir alors le monde connaitra la paix
Revenir en haut Aller en bas
Hesperus
Bavard(e)
Bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 20
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 06 Mar 2011, 11:49

La lumière mène a la vérité . L'obscure amène a la destruction. Les abysses , je crois que j'y passerais une fois mais pas deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chinche
Encycoplédie ambulante


Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 06 Mar 2011, 18:24

Pour moi l'obscure, c'est le cycle de destruction, c'est détruire pour mieux reconstruire, pour re-naitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Hesperus
Bavard(e)
Bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 20
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 06 Mar 2011, 19:35

chinche a écrit:
Pour moi l'obscure, c'est le cycle de destruction, c'est détruire pour mieux reconstruire, pour re-naitre

Détruire pour reconstruire puis redetruire pour re-reconstruire ? No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chinche
Encycoplédie ambulante


Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 06 Mar 2011, 19:51

exact ^^ à chaque fois un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Hesperus
Bavard(e)
Bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 20
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 06 Mar 2011, 19:53

Mais si l’amitié et l'amour règne cela avancera plus vite que détruire pour reconstruire . :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Dim 13 Mar 2011, 14:46

chinche a écrit:
exact ^^ à chaque fois un peu mieux.

Tu m'étonne à chaque fois que c'est détruit tes bien obliger de te poser des questions et de reconstruit un truc plus solide

Citation :
Mais si l’amitié et l'amour règne cela avancera plus vite que détruire pour reconstruire .

Disons que la destruction n'arrive pas pour rien, elle arrive par ce quand on gère plus sa vie de manière harmonieuse disont, et ce qui devait arriver arrive, c'est un peu comme si t'avais bâtie un édifice et que t'avais mal fait le ciment à certain endroit, du coup sa fini parce se casser la gueule










Revenir en haut Aller en bas
Hesperus
Bavard(e)
Bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 271
Age : 20
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Ven 18 Mar 2011, 14:34

Petit Mage a écrit:


Disons que la destruction n'arrive pas pour rien, elle arrive par ce quand on gère plus sa vie de manière harmonieuse disont, et ce qui devait arriver arrive, c'est un peu comme si t'avais bâtie un édifice et que t'avais mal fait le ciment à certain endroit, du coup sa fini parce se casser la gueule


Je suis d'accord sur le point de : "Détruire les mauvaise herbes qui poussent" et non de : "Détruire la bonne récolte". Je sais pas si tu comprends scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Lun 21 Mar 2011, 17:52

Les mauvaise herbes sont pas mauvaise, ce n'est que perception de ta part, rien n'est bon rien n'est mauvais, mais tout sert à un tout ... l'harmonie de l'univers de la nature
Revenir en haut Aller en bas
holeow
Timide
Timide


Nombre de messages : 19
Age : 21
Date d'inscription : 28/09/2015

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Lun 19 Oct 2015, 07:24

C'est un gros up, je voulais juste dire que détruire pour reconstruire quelque chose de mieux n'est pas la seule solution, on peut aussi construire quelque chose de mieux pour laisser l'autre chose se détruire toute seule naturellement et en douceur parfois, c'est plus long, mais moins risqué .
Les mauvaise herbes ne sont pas mauvaises, c'est qu'une question de perception, mais si on peut la remplacer par une herbe qui nous plaît et qui a la même fonction , pourquoi s'en priver ?
Deux petites phrases passe-partout qui peuvent servir si on en trouve l'utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trente-Six
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 102
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Ven 23 Oct 2015, 14:53

détruire pour reconstruire à plusieur signification qui ont toute un sens/point en commun: On détruit non pas pour détruire, mais pour obtenir de la matière première, des ressources.

Une définition plus approprié au cas présent serait le "façonnage". On prend une chose de base, une mauvaise herbe par exemple, on saisi ce que l'on veut changer et le travail jusqu'à obtenir un résultat satisfaisant, une rose ( je ne connais pas assez les plante pour t'en citer les effet, j'ai fait avec mes maigre connaissance de botanique ^^' ).

Quand tu tombe sur un abyssale ou que tu va dans l'abysse profond ( tout au fond en gros ) c'est la forme de magie la plus utiliser. C'est généralement une des plus dure à faire durer dans le temps au niveau de l'essence d'une chose puisqu'il faudra alors toucher son âme, ce qui est loin d'être simple tu peut t'en douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les abbysses ou le voyage vertigineux   Aujourd'hui à 16:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Les abbysses ou le voyage vertigineux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les abbysses ou le voyage vertigineux
» Voyage au cœur des Crop-circles
» Voyage virtuel univers Celestia
» Pierres pour le voyage astral
» post des organisateurs de voyage débutants: le retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Magie contemporaine :: Magie du chaos-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit