Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Propriété] ACTÉE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Propriété] ACTÉE   Mar 30 Oct 2007, 11:26

ACTÉE

Renonculacées
(Actea spicata)

Herbe de Saint-Christophe, Actée en épi...


C'est une plante assez rare, originaire d'Europe Centrale et du Sud, que l'on trouve sur les terrains calcaires dans les forêts, les bois humides, les broussailles, les haies et les ravins. Elle atteind environ 50 cm.

Ses feuilles sont divisées en folioles très découpées avec une odeur noséabonde.

Ses fleurs blanches sont réunies en grappe. Elles apparaissent de juillet à septembre. Ses fruits sont noirs et brillants.

Le nom actée vient du grec aktaia signifiant sureau, en raison de la ressemblance des feuilles avec celle de cette plante.

L'actée comprend deux espèces forestières de petite taille de la famille du bouton d'or, communes dans toute la Nouvelle-Écosse. Les fleurs et les fruits sont en grappes au-dessus de feuilles multiples et divisées.

Les baies, d'un blanc laiteux ou d'un rouge brillant, attirent les enfants qui ne les connaissent pas. Même manger seulement six baies peut causer des étourdissements et de sérieux troubles d'estomac.

On utilise la racine et l'herbe séchèe, sous forme de teinture. Le principe actif est la protoanémonine.

En homéopathie, on l'emploie dans les rhumatismes articulaires notament celui des doigts. Les baies et les graines contiennent une substance toxique qui entraîne des inflammations cutanées. Absorbées, les baies provoquent nausées, vomissements, délires, toubles gastro-intestinaux.

Utilisée traditionnellement (en herboristerie occidentale) pour soulager les symptômes de la ménopause.

Utilisée traditionnellement (en herboristerie occidentale) pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel.

Utilisée traditionnellement (en herboristerie occidentale) pour détendre les muscles squelettiques et soulager la tension nerveuse.

Dose(s) :
Usages non traditionnels :
40 à 200 mg de racine ou de rhizome séché par jour.

Usages traditionnels :
300 à 3000 mg de racine ou de rhizome séché par jour.
Durée d'utilisation :

Consulter un praticien de soins de santé si l'utilisation se prolonge au-delà d'un an.

Précaution(s) et avertissement(s) :
Consulter un praticien de soins de santé si les symptômes persistent ou s'aggravent.

Consulter un praticien de soins de santé avant d'en faire l'usage si vous allaitez.

Consulter un praticien de soins de santé avant d'en faire l'usage si vous souffrez de troubles du foie ou si des symptômes de troubles du foie se manifestent.

Contre-indication(s) :
Ne pas utiliser si vous êtes enceintes.

Ménopause :

Millepertuis et actée à grappes à la rescousse (8 mars 2006) – Un mélange d’actée à grappes noires et de Millepertuis serait aussi efficace que l’hormonothérapie pour soulager les symptômes de la ménopause, effets indésirables en moins.

C’est ce qu’indiquent les résultats d’un essai mené en Allemagne auprès de 301 femmes ménopausées souffrant de dépression et de bouffées de chaleur associées à la ménopause.
On estime que plus de 60 % des femmes souffrent de symptômes climactériques au moment de la ménopause.

Ces manifestations peuvent être de nature physiologique (bouffées de chaleur, transpiration excessive, etc.) aussi bien que psychique (dépression, nervosité, anxiété, etc.). L’hormonothérapie de remplacement s’est avérée efficace pour soulager ces symptômes, mais elle soulève un certain nombre de questions depuis qu’on a démontré qu’elle causait des effets indésirables : augmentation des troubles cardiovasculaires et de certains cancers.

Les chercheurs allemands ont voulu vérifier si le mélange de ces deux plantes médicinales pouvait constituer une solution de rechange efficace et sûre à l’hormonothérapie. Aucune des participantes à cet essai à double insu ne prenait d’hormones.

Durant 16 semaines, la moitié d’entre elles ont pris chaque jour quatre comprimés composés chacun de 1 mg de glucosides de triterpène (extrait d’actée à grappes noires) et de 0,25 mg d’hypéricine (extrait de millepertuis) tandis que l’autre moitié prenait un placebo.
Chez les femmes qui prenaient les extraits de plantes, les symptômes physiologiques ont diminué de moitié comparativement à seulement 19,6 % pour celles qui prenaient le placebo.

Même constat en ce qui a trait aux symptômes de dépression : une réduction de 41,8 % a été enregistrée chez les femmes traitées avec les plantes médicinales contre 12,7 % chez celles qui prenaient le placebo.
Les auteurs de l’étude soulignent que les résultats obtenus avec le mélange d’actée à grappes noires et de millepertuis sont similaires à ceux que l’on a rapportés avec l’hormonothérapie de remplacement, et ce, sans les effets indésirables.

Pour mener cet essai, les chercheurs ont bénéficié d’un soutien financier du fabricant de Remifemin®, l’un des deux plus populaires extraits d’actée à grappes noires.

Pierre Lefrançois

Des chercheurs de la Faculté de médecine viennent de démontrer qu'une plante indigène d'Amérique du Nord, l'actée à grappes noires, inhibe la croissance de cellules de cancer du sein in vitro.

Son effet inhibiteur serait au moins aussi grand que celui du tamoxifène, un médicament couramment prescrit aux femmes après un cancer du sein pour prévenir les récidives.

De plus, l'actée n'aurait pas d'effet sur les oestrogènes, ce qui permettrait d'utiliser cette plante pour soulager les symptômes de la ménopause chez les femmes qui ont eu un cancer du sein, sans risquer de provoquer de récidive.

Mahéra Al-Akoum, Ali Akoum, François Bigonnesse et Sylvie Dodin, du
Centre de recherche de l'Hôpital Saint-François d'Assise, sont arrivés à ces conclusions en étudiant la multiplication de cellules cancéreuses dans des milieux de croissance auxquels ils avaient ajouté du tamoxifène ou des extraits de racine d'actée.

L'objectif de l'étude consistait à vérifier si cette plante médicinale pouvait être prescrite pour soulager les symptômes de la ménopause chez des femmes ayant eu un cancer du sein.

"Les problèmes de ménopause ne sont pas plus graves chez ces femmes, précise Sylvie Dodin.

Cependant, on ne peut leur prescrire des hormones de remplacement.

Des alternatives comme l'actée peuvent donc apporter un soulagement aux malaises de ces femmes qui traversent déjà des moments difficiles.
Mais il faut d'abord s'assurer de l'efficacité de ces produits."

En Europe surtout, les femmes ménopausées utilisent l'actée pour soulager des malaises comme les bouffées de chaleur, signale Sylvie Dodin.

"Nous voulions nous assurer que cette plante ne contenait pas de produits qui, par leur effet sur les oestrogènes, auraient pu favoriser la multiplication des cellules cancéreuses.

" Près de 70 % des cancers du sein sont de type hormono-dépendant, précise la chercheure.

Effet synergique:
Les tests in vitro ont montré que non seulement l'actée ne stimule pas la croissance des cellules cancéreuses, mais qu'elle l'inhibe.
Elle parvient même à bloquer l'effet stimulateur d'une hormone sexuelle, l'oestradiol.

Les principaux ingrédients actifs de la racine d'actée sont des tri-terpènes.

"On a également observé un effet synergique entre l'actée et le tamoxifène, lorsqu'ils sont utilisés simultanément, souligne Mahéra Al-Akoum.

L'actée semble donc accroître l'effet inhibiteur du tamoxifène.

" Ces résultats ne signifient pas que l'actée puisse éventuellement servir de médicament contre le cancer du sein, préviennent toutefois les chercheurs.

Sylvie Dodin a présenté les conclusions de cette étude lors du Congrès de la North American Menopause Society, qui avait lieu à Chicago.

Encouragées par les résultats obtenus in vitro, la chercheuse et son équipe entreprendront sous peu une étude pilote sur 60 femmes, grâce à une subvention de la Fondation du cancer du sein de Montréal.

"Nous voulons tester le protocole expérimental et la réponse au traitement chez un nombre restreint de femmes avant d'entreprendre une étude clinique qui servira à vérifier l'efficacité réelle de l'actée", explique Sylvie Dodin.

L'actée à grappes noires est présente dans une bonne partie du Nord-est américain, mais elle est menacée dans les rares endroits où on la trouve en sol canadien.

Cette plante est utilisée en médecine traditionnelle amérindienne pour traiter divers "problèmes de femmes", notamment les douleurs de l'accouchement, l'irrégularité des menstruations et les symptômes désagréables de la ménopause.

Plusieurs produits naturels fabriqués à partir de la racine d'actée sont déjà disponibles sur le marché.

JEAN HAMANN


Revenir en haut Aller en bas
 

[Propriété] ACTÉE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les propriétés des différentes argiles
» Posséssion, acquisition, preuve de la propriété.
» [Propriété] ACORE ODORANTE
» [Propriété] ACHE ODORANTE
» [Propriété] AIGREMOINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Magies de la nature :: Magie des plantes, magie verte :: Phytothérapie :: Propriétés des plantes-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit