Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Délire Paraphrénique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Délire Paraphrénique   Ven 30 Jan 2009, 17:32

Paraphrénie

Définition


La paraphrénie est une psychose chronique non dissociative c’est-à-dire une maladie mentale dont le malade n’est pas conscient (contrairement à la névrose) et caractérisée par la perte du contact avec la réalité et par des troubles plus ou moins graves de la personnalité, responsable d'un état délirant chronique qui se différencie des autres psychoses chroniques (schizophrénie, psychose hallucinatoire chronique, psychose paranoïaque) par la coexistence d'une intense activité délirante limitée à certains domaines de la vie intellectuelle, et une vie par ailleurs normale dans d'autres domaines. Ainsi, le paraphrène agit et pense comme si le délire n'avait pas envahi tous les domaines de sa vie psychique : il existe une bonne adaptation au réel.

La maladie débute habituellement autour de 40 ans, parfois brutalement, mais le plus souvent insidieusement. Il n'existe pas de trouble de la personnalité prémorbide caractéristique.




Elle se caractérise par un délire imaginatif chronique ne s’accompagnant pas de trouble des fonctions mentales. Le délire peut se définir comme le fait de capter les perceptions provenant de l’extérieur anormalement, en désordre, en percevant les choses telles qu’elles ne sont pas en réalité. On dit alors que les facultés intellectuelles de l’individu atteint sont caractérisées par une perception erronée de la réalité. D’autre part, ce délire s’organise toujours autour du même thème (de la grandeur, de la persécution, de la mélancolie, du mysticisme, etc.…) Ce délire est qualifié d’imaginatif, c’est-à-dire créatif, non pas au sens constructif du terme mais plutôt malsain, voire nocif. L’imagination maladive du paraphrène est débordante et le plus souvent, il lui est impossible de différencier l'imaginaire du réel. En résumer, un sujet qui souffre de paraphrénie semble vivre dans deux mondes différents. D’un côté, le monde tel que nous le connaissons et de l’autre, celui du délire dans lequel il se situe. D’autre part, il ne cesse d’enrichir ce délire grâce à son imagination. On distingue 2 types de paraphrénies : la paraphrénie systématique où le malade se voit au centre de son délire, et la paraphrénie fantasmatique et confabulante, dans laquelle la réalité est vécue de façon purement imaginaire (à la manière des enfants, chez qui elle est très fréquente et normale). Cet égarement, mieux perçu par l’entourage médical que par le milieu familial, donne l’impression au malade paraphrène d’assister à un film ou de vivre dans un conte merveilleux. Cette maladie n’empêche pas d’avoir une vie normale et son traitement repose sur celui de ses accès délirants


Il est habituellement fondé sur deux composantes majeures : imagination et intuition (le début du délire est marqué par une intuition, qui sera par la suite enrichie par l'imagination délirante. Des hallucinations initiales sont possibles, bien que plus rares : hallucinations auditives le plus souvent).
La thématique est volontiers mégalomane, romanesque, de filiation, de grandeur, parfois persécutive ; toujours riche, polymorphe, peu systématisé.

Le délire reste cantonné à un secteur de la vie psychique, ce qui permet une vie sociale, professionnelle, affective. Le délire n'est pas partagé et demeure longtemps silencieux aux yeux des proches, qui ne s'alarment que lors des phases florides de la maladie. Le délire n'étant pas systématisé, l'adhésion des proches n'est rarement ou jamais obtenue (à la différence de délires très construits et cohérents, comme le délire paranoïaque) ce qui contribue à l'effet caractéristique de superposition du délire au réel, séparés de façon très étanche. L'adhésion au délire est totale, la participation affective souvent intense.

Certaines personnes comme le grand poète Victor Hugo qui affirmait être médium, souffriraient de cette maladie" Le délire paraphrénique"

ce n'est pas pour cela que tout medium est un fou


Texte ci-dessous extrait du lien suivant :

[/size]http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article86

Comment le poète a-t-il pu arriver à ce véritable dédoublement de la personnalité ? Le diagnostic du docteur Jean de Mutigny est simple Victor Hugo était atteint d’une maladie mentale appelée la paraphrénie fantastique.
Voici quelques-uns des symptômes de cette maladie, tels qu’on les trouve dans l’Abrégé de psychiatrie (Éditions Masson) : Début. La paraphrénie fantastique débute généralement avant la trentaine par une phase d’inquiétude et d’anxiété… Peu à peu, des idées extravagantes et des hallucinations se succèdent, qui visent non seulement les relations du sujet avec son entourage, mais tous les éléments, les conflits politiques anciens ou actuels, et surtout les forces cosmiques.

Période d’état. Le délire est une production luxuriante, extraordinairement étrange, de représentations mentales vives, décousues et mobiles. Les idées mégalomaniaques sont absolument démesurées et extravagantes. On y trouve des idées de filiation illustre et surnaturelle (il est descendant de Christ sur la terre), d’héritages fabuleux, d’entrevues secrètes avec les grands personnages de la mythologie.

On décrit trois aspects cliniques principaux. Dans l’un d’eux, le malade se croit l’objet d’agissements magiques, d’envoûtements. Dans un autre (syndrome de Cotard fantastique) on observe un délire de négation englobant toute la réalité et portant sur l’absence des organes essentiels à la vie, sur des idées de transformation corporelle et d’immortalité du corps : « Rien n’existe plus et tout existe éternellement en moi ». Le malade expose, d’une façon détachée, ses thèmes de la fin du monde. Enfin, dans la paraphrénie cosmique, il jongle avec l’astrologie, le magnétisme terrestre, la métaphysique des sciences. Il pense être le moteur universel, le centre des transformations cosmiques.

Successeur des grands prophètes

Certes, on ne peut dire que cette description se superpose trait pour trait à la personnalité de Victor Hugo : aucun cas individuel ne peut correspondre exactement à un tableau clinique moyen. Mais les similitudes sont plus que troublantes. Dans toute l’œuvre, il serait facile de trouver mille passages qui justifient le diagnostic du docteur Jean de Mutigny, comme cette phrase des Travailleurs de la mer : « Je passe des nuits entières à rêver en présence de l’abîme ». Prés du guéridon de Jersey, la mégalomanie du poète se donne libre cours : « … Il est le nouveau messie, le successeur de Moïse, de Mahomet et de Jésus. Il parle à ses illustres invités sur un plan d’égalité, voire de supériorité : en complétant leurs révélations, il leur est supérieur ». […]

Un beau sujet de thèse Bien sûr, les paraphréniques ne produisent pas tous des poèmes dignes de la Légende des Siècles ou de l’Ane. Il faut encore être Victor Hugo, ce qui n’est pas donné à tout le monde. On touche ici à un problème qui a déjà fait couler beaucoup d’encre : les complexes rapports du génie avec la folie. Sans apporter de solution définitive – car il reste encore des détails mal expliqués – la thèse défendue par le docteur Jean de Mutigny apporte une contribution majeure à un débat qu’on souhaiterait voir s’ouvrir avec toutes les pièces du dossier : les procès-verbaux originaux qui se trouvent à la Bibliothèque Nationale, les récits des participants aux séances jersiaises (plusieurs ont été publiés), une analyse psychologique, non seulement de Victor Hugo lui-même, mais du délire collectif qu’il entretenait autour de lui. Quel beau sujet de thèse psycho-littéraire pour qui voudrait entreprendre un tel travail !


http://psychiatriinfirmiere.free.fr/definition/paraphrenie/paraphrenie-theorie.htm
Revenir en haut Aller en bas
chinche
Encycoplédie ambulante


Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Délire Paraphrénique   Sam 31 Jan 2009, 01:06

ça doit pas être évident tous les jours d'être Victor Hugo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
 

Délire Paraphrénique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Délire Paraphrénique
» Syndrôme myasthénique par Philippe Gajdos
» Pique-nique vers Besançon Association A CHACUN SON SOURIRE
» Pique-nique entre normand(e)s!!!!!! - Rouen???
» Donneriez-vous "Le vicomte pourfendu" à lire pour des 5e ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Métapsychique :: Magie et troubles psychiatriques-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit