Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Psilocybes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Psilocybes   Mar 20 Nov 2007, 15:15

Bientot un petit post sur nos amis à chapeaux pointus... En attendant si vous les connaissez bien partagez avec nous vos expériences avec ^^.


Dernière édition par chinche le Dim 03 Avr 2011, 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psilocybes   Jeu 27 Déc 2007, 02:33

Je ne connaissais pas avant de lire le post. C'est quoi exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Psilocybes   Ven 04 Jan 2008, 12:58

Les psylocybes



Les psilocybes sont un genre de champignons basidiomycètes de la famille des strophariacées, donc de la famille des strophaires à anneaux.

Les psylocybes se trouvent dans les prairies autour des bouses de bovidés , on en trouvent en France où des surveillances de champs sont organisées par la police. Le département des Hautes Pyrénées est connu pour ses psylo hallucinogènes , mais on en trouve aussi en Bretagne et dans toutes les régions d' élevage de bovidés.

Aspect général:

Ce sont de petits champignons de 6 à 15 cm de haut, le chapeau mesure 1 à 2 cm de haut , il est conique très pointu de couleur brun jaune ou gris olive , la marge est striée et le pied est souvent sinueux très long jusqu' à 12cm et mince de la même couleur que le chapeau nuancé de bleu vert à la base , ils poussent autour des bouses à partir du mois de Juin et jusqu' en Décembre pour l' espèce la plus répendue le psylocybe semilanceata.

Aspect physique:
* Chapeau : 1-2 cm, olive-jaunâtre à ocre-olive par temps sec, conique-pointue ou en cloche-étroite, s’étalant à peine, collant par temps très humide avec cuticule poisseuse et filamenteuse, nue humide striée par transparence.
* Lames : noirâtre-pourpré à maturité, adnées, arêtes plus claires, trame régulière.
* Pied : 1-2 mm de diamètre, sec, vite jaunâtre, ocre-brunâtre, humide un peu translucide, sans anneau, prend une teinte bleuâtre-verdâtre avec le temps.
* Spores : 12-15 x 6,5-8 μm, elliptiques, un peu anguleuses, lisses, avec pore germinatif.

Il n’y a aucune réaction de bleuissement lorsqu’on froisse le pied.

Les principes actifs responsables des effets psychotropes sont la psilocybine et la psilocine. On retrouve également des traces plus ou moins importantes de baeocystine et norbaeocystine.

De très nombreuses espèces ont des effets hallucinogènes et sont parfois récoltées ou cultivées pour ces effets. Citons parmi les plus célèbres : Psilocybe mexicana, Psilocybe semilanceata, Psilocybe cyanescens et Psilocybe cubensis.

La quantité à absorber pour de tels effets varie de quinze à quarante champignons pour les espèces communes en France, cette variabilité est induite par la variation de concentration en psilocybine d'une espèce à l'autre et d'une saison à l'autre. Les psilocybes sont responsables chaque année de nombreuses hospitalisations suite à leur consommation volontaire ou involontaire.

Ses effets

Les premiers symptômes apparaissent quelques dizaines de minutes après consommation des champignons.

Les signes neuropsychiques dominent l'intoxication et forment un tableau clinique appelé "syndrome narcotinien". Le consommateur devient ivre, rit de tout et de rien, ressent le besoin de parler (logorrhée), se trouve dans un état de confusion mentale et éprouve des hallucinations visuelles.Il développe parfois un état de panique, d'agitation et d'anxiété intense nécessitant une intervention médicale.L'intoxication s'accompagne d'une dilatation des pupilles, d'une bouche sèche et d'une accélération du rythme cardiaque (tachycardie).

L'intoxication est de courte durée : les symptômes disparaissent en quelques heures.Des maux de tête et de l'asthénie (sensation de faiblesse) peuvent suivre l'intoxication.

Ce que dit la loi:

Le ramassage, le transport et la vente de Psilocybe semilanceata sont interdits en France, de même pour toute autre espèce contenant de la psilocybine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psilocybes   Dim 06 Jan 2008, 01:29

Des champignons hallucinogènes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Psilocybes   Mar 06 Mai 2008, 12:36

des champignons "magiques" lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: En quoi les champignons magiques sont-ils magiques ?   Dim 07 Avr 2013, 18:42

La première personne à me parler des champignons magiques - plus généralement qualifiés, quoi que de manière moins poétique, d'hallucinatoires - fut une sorcière anglaise avec laquelle je me liai fortement lors de mon séjour à Lincoln. Je me rappelle que ses termes furent : "C'est comme si l'on retrouvait à travers eux un ami de longue date que l'on avait oublié". La nature de ses pratiques et de ses propos tissèrent dans mon esprit un lien étroit qui, aujourd'hui encore, reste d'actualité.

Des années passèrent avant qu'un membre de mon groupe me propose à l'improvise d'en faire l'expérience un jeudi soir. Nous étions cinq dans son salon. Alicia avait été faire la cueillette et, après quelques bières, nous commençâmes la dégustation. Pour ceux qui aiment le goût des champignons, cela n'est pas mauvais même si leur aspect desséché n'a rien d'engageant.
Une petite heure passe et la somnolence commence à me gagner, mes bâillements sont interprétés comme de l'ennui. Rien n'eut lieu soudainement mais, à un certain moment, je sentis imperceptiblement l'air se charger d'énergies psychédéliques. Peut-être y fus-je plus réceptif en raison de mon expérience avec les drogues de l'esprit mais, un quart d'heure après, la copine de notre hôte fut brutalement prise de haut-le-cœur.
La conversation commença à se dissoudre, à devenir plus ou moins obscure, abstraite. Devant moi, Alicia était en train de plonger son indexe dans le contenu du cendrier en marmonnant "Cela me rappelle quelque chose...". Mon ami commença à rire nerveusement et, trente minutes plus tard, c'était le chaos, la débandade. Alicia, énervée par le tour que prenait la situation, me laissa en compagnie de Mister Cocktail en me souhaitant bonne chance.
- C'est dommage, il y avait du potentiel, me dit-elle avant de partir pour je ne sais où. Quelle fut la suite de la soirée pour elle ? Je me le demande, surtout que la nature n'avait pas encore dévoilé la pleine potentialité de ses petits trésors.
Minuit, je me retrouve seul en compagnie de ma copine dans le salon. La papier peint ondule. Non, ce sont plutôt ses motifs qui se développent comme des plantes dont la croissance aurait été filmée en accélérée. Sa teinte noire est devenue multicolore. En fermant les yeux, j'aperçois tout d'abords des structures atomiques dont les connexions vont croissantes puis des choses sans forme qui se transforment. J'explore l'intérieur de mon être, il n'y à rien comprendre, juste à se laisser aller vers l'indicible, c'est incroyable. Tout à coup, je prends conscience de l'absence de nos hôtes. Je me lève fébrilement, cherche, appelle dans l'appartement. Une voix me répond quelque part. J'avance et les trouve tout deux assis à même le sol entre la cuisine et les toilettes.
- Ca va ?
- Oui, oui, ça va.
Ca n'allait visiblement pas. Habitués aux drogues du corps, tout deux étaient en train de se débattre dans les remous d'une vague étrange et protéiforme. Ils était en plein trip régressif et agissaient comme des enfants perdus, déboussolés mais, dans les faits, plus âgés que moi. Leur faire comprendre que l'absence totale de repères n'était pas une fin en soit ne fut pas évident, d'autant plus qu'ils se trouvaient chez eux, situation des plus paradoxale. Pour les calmer, je les rapatriai vers salon et commençai à instaurer le dialogue. Je m’aperçus rapidement qu'ils avaient sombré dans une vicieuse boucle mentale et tâchai de les en faire sortir au plus vite. Mais où Mister Cocktail avait-il pu rencontrer la menaçante dame rouge d'Alice au Pays des Merveille dans un environnement si cosy ? De son côté, l'adepte des pratiques énergétiques avait vu son ego se démanteler.
Le calme finit par revenir, du moins en apparence car les esprits s'ébrouaient sous la voute crânienne. J'avais éteins la lumière, tout le monde était maintenant allongé, pensif. Dans le terrarium, on entendait les grenouilles chanter. Cela me projeta dans une lointaine jungle d'Amazonie, voyage sans billet ni contrôleurs.
"Plus jamais !" murmura mon ami dont la lucidité refaisait surface. Comment ne pouvait-il pas apprécier quelque chose de si beau, de si intense ? Les consciences se réorganisaient et, plutôt que de les laisser sur une mauvaise impression, je les engageai à rire du tumulte de leur expérience. Ma présence leur parue synchronistique : "Tu n'aurais pas pu être ailleurs ce soir". Ils en profitèrent pour me léguer à titre gracieux tout ce qu'ils leur restait de ces maudits champignons.
- Tu sauras mieux les apprécier que nous.
- Enfin, tout ça n'est pas perdu, j'ai compris d'où venait véritablement ma phobie des araignées, nous confia Mister Cocktail.
- Ah oui ? Et d'où alors ? lui demanda sa copine.
- Je vais pas le dire, c'est trop intime.
Nos regards se croisèrent et je l'approuvai de la tête. En effet, tout ça n'était pas perdu, il était parvenu jusqu'à la zone sensible de son être, cela ne pouvait pas, ne devait pas être communiqué.

Je dormis quelques heures, séchai allégrement les cours et, une fois de retour à la maison, recommençai le festin. Cette seconde ingestion fut celle qui me fit véritablement rencontrer l'essence magique de la plante.
Comme dans un rêve, il m'est très difficile de reconstituer une chronologie logique des évènements car le temps lui même m'apparut obsolète, inventé de toutes pièces par l'homme pour des raisons bassement pratiques. En effet, comment comprendre que deux réveilles, séparés d'un mètre à peine, puissent avoir trois minutes d'écart ? Quel repli de temporalité pouvait il y avoir dans cet intervalle d'espace pour justifier une telle absurdité ?
J'allumai un joint et me mis à observer les rosaces qui se traçaient d'elles même au plafond. Ma copine eut tord de tirer dessus, elle m'avoua par la suite avoir provisoirement perdu conscience de son identité, et en premier lieu de son nom. Les draps étaient devenus liquides, on se serait cru en pleine mer. Était-ce notre sueur ? Je me levai, fis avaler à ma chaîne un disque bien planant et là, bonheur extatique, me mis à nager dans la musique !
Je pris une feuille, voulus dessiner quelque chose mais sa blancheur me révéla d'un coup le nombre infini de possibilités offertes par elle. Je saisis ce qu'était véritablement l'art avec une très grande acuité, bien plus clairement que si j'avais pris le peine de lire sa définition dans le dictionnaire. Voyant ma copine à l'Ouest, je reposai néanmoins le crayon en frottant tendrement ma tête contre la sienne."Gros chat" me dit-elle, et ses mots concrétisèrent naturellement leur contenu. Je me retrouvai être un chat, un gros chat de taille humaine, ronronnant et halluciné ! Ma métamorphose était si drôle que nous partîmes dans une crise d'hilarité tandis que notre chat (le vrai) crachait une multitudes d'arcs-en-ciel de par ses moustaches. L'échelle du lit se déplaçait à chaque fois que nous n'avions pas les yeux sur elle, mais comment le prouver ?
Lorsque le disque fut fini, je lançai la Flute Enchantée de Mozart. La redescente fut étonnamment calme, bien plus sereine qu'avec des produits de synthèse.

Alors, en quoi les champignons magiques sont-ils magiques ? Je ne pourrais pas vous le faire comprendre par delà ces quelques mots mais la sorcière avait raison...

Revenir en haut Aller en bas
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Psilocybes   Mar 06 Mai 2014, 13:43

Test Champignons:

- Psylocybe mexicain petite quantité:
Pris dans un cadre festif, gout jamais terrible (champignon de paris + amertume), les objets semblent sphérique plus ou moins, et une petite lumière féérique dorée scintille un peu partout. Pas de changement notable niveau psychologique, même que je m'ennuie.

- Psylocybe mexicain (un seul mais quel beau morceau)
Un psylocybe azurescens, bien long de 10 cm, j'suis pas trop gourmande alors je l'ai bouffé en 2 fois, parce que franchement le npied mesurait presque 1.5cm de diamètre.

Testé en soirée: sympa et assez marrant, fait souvenjt buguer les gens car l'effet visuel observable est différent de l'effet visuel mental, bref ce qui se passe visuellement dnas votre tête et ce que vous voyez ne collent pas. Y'a des gens qui aiment pas ça . Moi j'ai trouvé ça très cool: petits motifs géométriques qui se superposent aux objets, tons orange/rouge-bleu/gris, et niveau imagerie mentale c'est plkutot floral avec des couleurs éclatantes: verts, rouges, jaunes et roses.

Testé seul, dans le noir, sans musique:
assez zarb, sans l'ambiance qui va avec c'est un peu nawak, c'est joli, y'a un effet vitrail qui se forme, pas très dur à diriger mais pas super fascinant non plus.

Conclusion: sympa visuellement mais pas très introspectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psilocybes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Psilocybes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Psilocybes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Métapsychique :: Les EMC (Etats Modifiés de Conscience) :: EMC des substances psychoactives-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com