Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 LSD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: LSD   Dim 03 Avr 2011, 10:48

Le LSD est un psychotrope hallucinogène puissant, de très petites doses suffisent à entraîner des changements de la perception, de l'humeur et de la pensée. Son principe actif est le diéthylamide de l'acide lysergique , un composé de la famille des lysergamides, dérivé de composés issus de l'ergot de seigle. Le mot LSD est une abréviation du mot allemand Lysergesäurediethylamid.

Historique

L'ergotisme est connu depuis le Haut Moyen Âge sous le nom de « mal des ardents » ou « Feu de Saint Antoine ». Une mycotoxine peut-être produite par l'ascomycète Claviceps purpurea pourrait aussi avoir été responsable en 994 d'une épidémie induite par la consommation de pain ayant entraîné la mort d'environ 40 000 personnes. (ce qu'on appelait le pain noir).

Le LSD est synthétisé pour la première fois en 1938 par les chimistes suisses Arthur Stoll et Albert Hofmann. Ce dernier travaille alors dans le laboratoire dirigé par le Professeur Arthur Stoll au sein de l'entreprise pharmaceutique Sandoz. Les 2 chimistes travaillent sur les applications thérapeutiques possibles de l'ergot de seigle. Ils utilisent la même méthode qui leur servit à synthétiser l'ergométrine. Dans leur plan d'étude, le LSD est le vingt-cinquième dérivé de l'ergot de seigle qu'ils étudient d'où le nom LSD-25. Ils espèrent obtenir un analeptique, mais lors des expérimentations, on note seulement une activité utéro-constrictive correspondant à 70 % de celle de l'ergométrine et une agitation des animaux lors de la narcose. La molécule n'éveille aucun intérêt et les expérimentations sont arrêtées.

Malgré le classement sans suite des études sur le LSD, Stoll et Hofmann reviennent sur leurs recherches en 1943. Le 16 avril 1943, ils expérimentent accidentellement les effets psychotropes de la molécule lors de la phase finale de la synthèse. Hofmann décide alors de s'auto-expérimenter la substance le 19 avril 1943 par une prise de 0,25 mg par voie orale. Lors de cette expérience, l'anecdote serait qu'il soit rentré chez lui à bicyclette et que, se croyant empoisonné, il ait consommé du lait. Il décrit des épisodes angoissants et des sensations de décorporation qu'il attribuera, par la suite, au surdosage et à l'angoisse suscitée par une situation inconnue. Le médecin qui l'ausculte ne détecte aucun symptôme autre qu'une mydriase (dilatation des pupilles).

Arthur Stoll et Albert Hofmann déposent le brevet pour le d-LYSERGIC ACID DIETHYLAMIDE aux Etats Unis le 23 mars 1948

En 1947, sont publiés les premiers résultats d'une expérimentation systématique du LSD chez l'homme par le docteur Werner A. Stoll, psychiatre et fils du patron des laboratoires Sandoz Arthur Stoll; il fut le premier psychiatre à tester le LSD sur des patients bien que chercher à traiter des troubles mentaux avec des produits psychoactifs n’était pas nouveau.

Le LSD est alors utilisé dans les milieux psychiatriques et en psychologie afin de faciliter l'approche psychothérapeutique : de nombreuses études sont menées à son sujet.

Dès 1951, un ancien agent des services secrets américains, Alfred Hubbard s'intéresse au LSD et le fait découvrir à l'écrivain Aldous Huxley en 1955. Devenu médecin, il ouvre des cliniques de traitement de la toxicomanie par le LSD au Canada.

L'usage hallucinogène
Mais, à partir du milieu des années 1950, des publications relatives au LSD suscitent l'intérêt au-delà du milieu médical et sont largement médiatisées et présentées comme des « traitements miraculeux » ou des expériences positives. L'auto-expérimentation prend de l'ampleur et sort du cadre scientifique. La consommation de LSD augmente et, avec elle, les récits de bad trip commencent à se multiplier. Le LSD est alors fortement lié à la contre-culture américaine – beat generation d'abord, puis hippie – des années 1960 et 1970.

Leary s'installe à Millbrook, dans l'État de New York, où il délivre des prises contrôlées de LSD. Kesey s'installe à La Honda en Californie. Il fonde les Merry Pranksters (« Joyeux Lurons ») avec qui il sillonne les États-Unis dans un bus décoré par leurs soins afin d'organiser des acid tests.

C'est à cette époque que commence à être signalé l'usage dans la rue de LSD sous forme de buvard. En 1963, Sandoz perd les derniers brevets du LSD.

Chimie:
Le LSD est un alcaloïde dérivé de l'ergoline. Il possède donc un noyau hétérocyclique aromatique de type indole. Dans sa forme pure, c'est un solide cristallin incolore ou légèrement blanc, inodore, faiblement amer et soluble dans l'eau. Plus le cristal est sombre, moins il est pur et plus il est dégradé[26]. À l'inverse, un cristal pur émet de petits flashs blancs quand il est secoué dans l'obscurité. De plus, quelle que soit sa forme (cristal, poudre, en solution) le LSD est fluorescent sous lumière noire.

Le LSD est une molécule particulièrement instable par rapport à diverses voies de dégradation. Sous forme de sel ou dilué dans de l'eau distillée, le LSD peut rester stable indéfiniment s'il est conservé à basse température, protégé de l'air et de la lumière. Le LSD est ainsi sensible au dioxygène, aux ultraviolets, au dichlore (particulièrement en solution) et à la chaleur. Ainsi les buvards de LSD se dégradent relativement vite.

Pharmacologie:
Le LSD est un psychotrope de la classe des perturbateurs ou psychodysleptiques. Cet hallucinogène de type psychédélique induit ainsi des troubles de l'humeur, de la pensée et de la perception. Ces troubles ne se rencontrent habituellement que dans des états comme le rêve, la transe mystique ou la méditation. Une dose de 25 microg est souvent suffisante pour amener un effet pharmacologique. L'état hallucinatoire apparaît avec des doses dépassant 100 microg La dose efficace chez l'homme est de 0,003 à 0,001 microg/kg.

Il n'entraîne aucune dépendance physique. Son arrêt n'occasionne aucune manifestation somatique. Il ne conduit pas non plus à une accoutumance à long terme même si elle est importante à court terme. Elle est croisée avec d'autres hallucinogènes (souvent de type indoles) comme la mescaline, le LSA ou la psilocybine. Les phénomènes d'accoutumance croisée laissent à penser que ces hallucinogènes auraient des modes d'action similaires.

Mode d'action

Il agit sur les connexions entre les neurones (synapses) qui régulent l'information dans le système nerveux central. Il agit simultanément sur plusieurs neurotransmetteurs. Il se fixe sur les récepteurs 2A de la sérotonine ce qui explique la sensibilité accrue aux couleurs, toucher et sons. Il perturbe le glutamate en l'activant, ce qui explique les troubles et la vitesse de la pensée. Enfin, il stimule le circuit de la dopamine, ce qui explique la sensation d'euphorie.

Effets:
Les premiers effets du LSD surviennent généralement entre 30min et 90min après l'ingestion, bien que certains usagers puissent ressentir les premiers effets après 10min seulement. L'usager novice peut ne pas se sentir partir. La période active peut durer de 5 à 10h, voire 12h. La montée s'effectue par « paliers » et l'utilisateur peut croire, par moment, retrouver sa lucidité.

À court terme, il entraîne euphorie avec fous rires, crampes musculaires, tremblements, incoordination, troubles du rythme cardiaque, hypotension, vasoconstriction artériolaire, hyperthermie dont transpiration, dilatation de la pupille, pilo-érection, hyper-salivation, hyperglycémie, nausées, vomissements. Chez la femme enceinte, il entraîne des contractions utérines pouvant entraîner un avortement ou un accouchement avant terme.

Les effets psychiques incluent des perceptions visuelles de type pseudo-hallucinatoire (l'usager sait que la perception n'est pas réelle), des distorsions spatio-temporelles (perte de la notion du temps), des perceptions déformées du corps, une confusion des sens (ou synesthésie, sensation de voir les sons et d'entendre les couleurs), ainsi que des troubles des affects, des phénomènes de dépersonnalisation et une prise de conscience d'événements refoulés[51]. Les effets psychoactifs du LSD s'interprètent du point de vue de la psychiatrie comme une perte des frontières de l'ego. Cette perte de frontière induit notamment deux états majeurs et extrêmes. D'un côté, le bad trip qui se caractérise par une suractivation du thalamus et une sous-activation du cortex. Et de l'autre, l'unio mystica (extase mystique) qui se caractérise par une grande activité de plusieurs zones du cortex et une mise en veilleuse de l'amygdale.

L'ivresse au LSD est caractérisée pour l'usager par un souvenir précis de l'expérience.

Ne pas utiliser en cas de:
- dépression lourde, car il peut favoriser le passage à l'acte
- grossesse, car il peut provoquer des avortements, ou la non-vision des couleurs par l'enfant
- psychose, car il peut les aggraver (paranoïa, schizophrénie)
- grosse fatigue, le LSD est gourmand en énergie.


Dernière édition par chinche le Dim 03 Avr 2011, 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: LSD   Dim 03 Avr 2011, 11:06

Avez-vous déjà testé cette substance? racontez-nous vos expériences.

1° test:
shiva et parvati
Personnellement, j'ai commencé avec 1/4 de buvard, un "shiva et parvati", effet au bout d'une demi-heure (mal de bide), puis début des effets visuels (décalage d'images qui se sur impriment, et des couleurs vives clignotantes sur les objets éclairés, surtout en ton de rose et bleu). Mon copain a une tête de clown triste, car il est dépité de ne rien ressentir, ça me cause unhorrible fou rire, et plus il se lamente, plus je rigole. Au bout d'un moment, sensation de corrosité de la peau, douleurs dans les épaules et légères crampes non douloureuses. Les couleurs sont plus vives et elles sont agencées et mouvantes si on ferme les yeux.
Ensuite, les couleurs sont devenues flashy et moches (genre caca d'oie fluo, orange passé etc), la télé a des images qui se déforment en taille et se surimpriment de plus en plus et lenteur de réflexion. Ca m'a gavé, je suis allée dormir, tout en me lamentant de douleurs au bas-ventre et crampes. Ai calmé ça avec un valium.
Cette première expérience était pas terrible apparement la plaquette n'était pas équilibrée en dosage, beaucoup de monde s'est plaint de l'agressivité du buvard et certains n'ont rien ressenti.

2° test:
Le "Ganesh"
Testé lui aussi à la maison. Moins agressif et corrosif. Plutot doux dans ses effets, effet mental plus puissant, existant en continu avec le visuel. Des tentacules transparentes apparaissent un peu partout, la télé me fait rire. Hop je passe au lit avec mon chéri, envie de calins, mon corps est plutot mou comme du caoutchouc, comme le sien d'ailleurs. Ca m'étonne mais ne me choque pas plus que ça. En fermant les yeux, je distingue parfaitement ses chakkras, et m'amuse à provoquer des effets dessus (il m'apparaissent comme des zones bleu clair voire blanc vif, reliés entre eux). je vois la chaleur des corps comme une sorte de chaudière transparente dans une structure en métal, en forme de sablier, remplie d'un liquide jaune-orangé, avec des petites particules noires qui nagent dedans et des engrenages). Crevée, je m'endors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: LSD   Mar 06 Mai 2014, 13:33

Suite des tests:

3° test: 1 tite goutte (LSD sous forme liquide):
- très sympa visuellement, me ronge un poil moins l'estomac, aspect visuel beaucoup plus feuilles et fleurs, petites frises décoratives. Sentiment de détente, effet qui dure plus longtemps, mauvaise descente (mais je pense que c'était aussi à cause de la personne avec qui j'étais à ce moment là). Crampes comme toujours, et mal de bide.
Beaucoup de fatigue, impression d'être abrutie, incapacité à parler pendant environ 24h. Certainement dû au fait que j'avais aussi pris pas mal d'amphétamines qui m'ont empéché de reposer mon tit cerveau + l'alcool plus il faisait super froid dans la chambre où je dormais. Bref j'ai pleuré. C'était pas marrant.

J'en ai retenu: on mélange pas ^^ c'est comme pour le reste.

4° test: En rouge et bleu: les avatar
Testé un buvard "avatar", marrant visuellement (la peau des gens apparait bleue) et assez marrant au niveau des idées, bref je rigole bêtement et fais des blagues très nazes mais ça m'amuse...
Toujours des crampes

5° test: buvard artisanal "hoffman 25" + "amazone" : 1/2 de chaque buvard.
Bref l'amlazone je l'ai pas croié, il a pas marché... mais alors pas du tout... j'ai pris l'hoffmann quasiment une heure plus tard et là c'était nickel.
Pas mal très très fractal, dissociation de couleurs dans les tons orangés-rouges / bleu-vert, les traits des visages des gens ressortent vachement, ça leur donne un coté un peu évanescent ou à moitié zombie, je trouve ça fun.

J'en ai profité pour faire quelques méditations:
- régler le souci que m'avait causé le trip qui m'avait fait baddé: réussi,
- régler mon problème de chakkra gorrge trop suractif : réuus -> hé bin nan y'a un super pote à moi qui avait besoin de s'exprimer sur son délire mystique :/
- régler mes problèmes d'organisation de temps: réuss... ha nan le retour de mon pote -_-

Bref, j'ai trouvé lque le LSD est une molécule quelque peu plus dure à "dompter" que la MDMA ou les champignons, mais au final c'est tout à fait possible. Son seul défaut est certainement le coté très ho tiens un truc, ohhh mais je pensais à quoi en fait?

Au matin toujours des crampes -_- je crois qu'il y a rien à faire et ça m'épuise copieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
nowyx
Timide
Timide
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Localisation : lyon
Humeur : joyeuse
Animal préféré : scorpion
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Re: LSD   Mer 07 Mai 2014, 11:43

Les crampes serait du au produits de coupe en tout les cas, très bon trip report Wink

PS: en ce moment on parle plus de drogue que d'autre chose ici xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: LSD   Mer 07 Mai 2014, 12:53

Désolée, dans mon cas c'est pas lié à la coupe mais au LSD lui-même, avis aux spasmophiles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Fallenangelboy
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 26
Humeur : Vide
Animal préféré : Panda
magic code : P+A-N/DxA= PANDA
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: LSD   Mer 07 Mai 2014, 14:47

Coucou Chinche !

Penses tu qu'une expérience d'un de ces produits peut permettre de trouver un peu son côté psychique ? Le "don" de chacun. Notamment le Ganesh puisqu'il a un effet mental plus puissant.

Enfin, est-ce que pour la fatigue, selon ton expérience, il pourrait être "dangereux" ou déconseillé plutôt pour des problèmes physiques (genre un peu de faiblesse dans les jambes) ?

Merci beaucoup de tes comptes rendus, c'est enrichissant et ça permet d'avoir une approche très détaillée et ne pas utiliser ça n'importe comment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LSD   Jeu 08 Mai 2014, 15:13

Lucy in the Sky with Diamonds permet d'expérimenter une déroutante mais enrichissante ouverture de conscience et d'explorer certaines parties du psychisme normalement inaccessibles ainsi que la dimension fractale du monde.

En contrepartie il est très difficile de savoir à combien la goutte est dosée, certaines attaquent particulièrement. Un des mes amis est resté perché durant trois mois par exemple.

Pas de risques pour les jambes mais déconseillé aux tachycardiques, aux hypocondriaques et plus encore aux personnes ayant des tendances psychotiques.


Dernière édition par Asenath Blake le Ven 06 Juin 2014, 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fallenangelboy
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 41
Age : 26
Humeur : Vide
Animal préféré : Panda
magic code : P+A-N/DxA= PANDA
Date d'inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: LSD   Jeu 08 Mai 2014, 17:21

Merci beaucoup pour tes précision Asenath Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 35
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: LSD   Sam 10 Mai 2014, 12:03

Et déconseillé aux nanas pendant leurs périodes de règles (risques d'angoisse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Sortis
Caché(e) dans un coin
Caché(e) dans un coin


Nombre de messages : 4
Age : 21
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: LSD   Mer 04 Juin 2014, 14:22

Ne prenez pas ces conneries s'il vous plaît, c'est un conseil que jpeux vous donner.

Pourquoi ? J'ai mon amie qui a fait un trip en prenant des drogues de ce genre et qui est restée coincée dedans, aujourd'hui c'est un légume elle a été limite dans tous les secteurs du même hopitâl psychiatrique, elle n'est plus du tout la même, ce n'est plus elle, et elle ne reviendra plus jamais comme avant, bref. En plus de ça c'était une enfant super intelligente, tout le temps première ou deuxième de la classe...

Aujourd'hui on est à l'année du bac, et je passerai mon bac seule, sans elle.

Que vous fassiez de la méditation, de l'ouverture des chakras, oui. Mais les effets de la drogue sont nocifs et en plus de ça je ne pense pas que ça puisse être le meilleur moyens pour développer ses capacités... Après c'est à vous de voir, je vous aurais prévenu, comme je l'avais prévenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camilia
Timide
Timide
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 22
Animal préféré : Le mien =)
Date d'inscription : 26/02/2014

MessageSujet: Re: LSD   Jeu 05 Juin 2014, 15:28


Il y ades chemins plus dangereux que d'autres mais qui ont des trésors mieux garnis Sortis Razz

Conseil pour vous assurez vous de la qualité et de la provenance de la composition du produit, après gl à vous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LSD   

Revenir en haut Aller en bas
 

LSD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Métapsychique :: Les EMC (Etats Modifiés de Conscience) :: EMC des substances psychoactives-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit