Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Accepter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryūkō
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : L'univers est si vaste.
Emploi/loisirs : Romancier en devenir. Codeur débutant.
Humeur : En recherche de...
Animal préféré : Loup.
Chat.

Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Accepter.   Mer 21 Mar 2012, 02:36

Bonjour/soir, ^^
Une question me taraude assez et après avoir longuement réfléchi à la chose je décide de la poser.
Il faut savoir que pour moi ce n'est pas forcément facile d'en parler, c'est trop m'ouvrir, une perte de contrôle, mais j'ai vraiment besoin de réponse et je pense que "vous êtes les plus à même de m'offrir une partie si ce n'est la totalité de ce que je recherche. Un simple avis me serait vraiment..."réconfortant" ? (Je m'excuse d'avance pour le manque d'ordre qu'il y aura dans mon post.)

Bon, je cesse de tourner autour du pot.
Depuis longtemps je pense être "Fou ?" "Dingue ?" "Cinglé ?" ^^' Je ne sais comment me qualifier.
Je ne vais pas m'étendre trop là-dessus, je ne veux pas de "mais non tu n'es pas fou" ou autre commentaire du genre Smile je pense que d'une certaine manière nous le somme tous de toute façon. Mais de mon côté c'est plus profond. Un genre de traumatisme ou je ne saurai comment l'expliquer... Je sais que j'ai des choses noires dans mon corps, une soif, un manque qui appelle à la Justice, mais n'importe laquelle, la Justice par le sang, ma Justice propre et animale. Cette chose s'est développée depuis que je suis tout petit, prenant une place importante dans ma tête, le souci étant qu'en même temps on m'a élevé selon certaines valeurs (comme tout le monde) avec des règles de bienséance, des idées de règles, la fierté, la noblesse d'âme, etc.
Donc forcément je n'ai pu que vouloir rejeter les pulsions qui m'habitent, qui n'ont pas cessé de croître pour autant. Ce développement de deux esprits m'a amené à... un genre de schizophrénie ?
J'ai été très souvent déçu, on a brisé les valeurs que l'on m'avait enseigné, le vrai visage de l'homme m'a montré que tout ce que j'avais appris était vide de sens (ou presque tout), c'est pour ça qu'aujourd'hui j'ai... pour donner une description imagée, j'ai en moi un enfant au regard noir qui veut tuer.

À cause de lui, mes émotions sont brouillées, je ne ressens "rien" dans le sens où ce qui devrait m'affecter me laisse de marbre. Comme si je n'avais plus le plan de ce qui devrait me faire réagir, que les interrupteurs de mes émotions seraient mélangés et aléatoirement utilisables.
Par contre, je ne suis pas "vide", en effet il arrive qu'une émotion ressorte d'un coup sans prévenir, les larmes sortent pour un oui ou pour un non sans pour autant que je sois vraiment triste, pareil pour la colère ou la joie. Il n'y a que la peur qui reste à peu près normale.
Mais ce n'est pas tout, je sais que je suis moi et "lui" à la fois et que je ne peux pas "maîtriser" ce qu'il fait, j'en ai besoin et j'aime ce qu'il fait. Il est calculateur, manipulateur et sait se servir correctement de mes capacités pour arriver à ses fins, une amitié devient alors une utilité à ses yeux et le pire, c'est que comme j'attire facilement la confiance il en profite. Et parfois ça lui prend de juste vouloir faire souffrir grâce à tous ces moyens, et j'en prends un plaisir atroce. Je ne sais pas qui est moi, je sais que je suis lui et en même temps non. Je hais ce qu'il fait, mais quand je suis "lui" je hais ma part joyeuse, naïve, qui veut toujours aider.

Cela m'amène (trop) souvent à des réflexions douloureuses sur le sens de la justice, de ce qui est bon, de comment je dois considérer les gens... Ça me rend cinglé car ça fait vraiment "mal" dans le sens psychologique du terme. Quand je demande aux gens de ne pas me complimenter, c'est justement parce que cela le fait ressortir, essayant de donner une image utilisable sur les autres.
Il peut faire des choses atroces, sans pour autant que je ressente quoi que ce soit, pas de regret, rien. Et ça qui m'effraie, je sais que je peux aller jusqu'au bout sans hésitation si c'est lui qui est aux commandes.

Je ne pense pas être possédé ^^ je n'ai jamais vraiment touché à des choses "dangereuses" et mon entourage non plus. Ma question n'est pas "d'où vient-il ?" mais plutôt : "dois-je rester avec lui et l'accepter ? ou faire en sorte de le faire partir ?"

J'aurai dit pas mal de choses mais ça me fait un certain bien d'en parler...
Merci à ceux qui m'auront lu et à ceux qui répondront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfly
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)


Féminin
Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 25/08/2011

MessageSujet: Re: Accepter.   Mer 21 Mar 2012, 08:51

*


Dernière édition par Dragonfly le Mar 14 Mai 2013, 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accepter.   Mer 21 Mar 2012, 10:15

Tu sais, tu as raison quand tu dis que nous sommes tous "fou". ^^

En psycho il est considéré comme "anormal" un comportement qui dure. Donc ça veux juste dire que dans la vie de tous les jours nous sommes tous schizo, dépressifs, égocentriques, atteints de délires, etc.

À mon sens ce que tu ressens n'est pas forcément d'une grande gravité du point de vue psychologique. Nous avons tous une part noire en soi (et là crois-moi je connais... On pourra en parler si tu veux mais pas en publique) et notre travail est de vivre avec et de l'accepter, car la Vie c'est pas bizounours-land mais l’Équilibre. Smile

Ceci était donc mon point de vue.

Maintenant de ton discours, ce que je retiens surtout, c'est cette détresse que tu ressens ! C'est une chose que l'on ne peut nier ni prendre à la légère. Si ce processus t'es si pénible malgré tes tentatives d'action il faut que tu en parles à un PROFESSIONNEL !

Personne ici n'est habilité (moi non plus même si j'essaie de l'avoir ce foutu diplôme ! XD) à t'aider convenablement dans ta démarche. Si ta détresse est si grande il te faut aller voir.

Si tu as besoin de conseils mon MP t'est ouvert et mon msn aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ryūkō
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : L'univers est si vaste.
Emploi/loisirs : Romancier en devenir. Codeur débutant.
Humeur : En recherche de...
Animal préféré : Loup.
Chat.

Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Accepter.   Ven 23 Mar 2012, 03:53

Dragonfly> Je ne sais si j'arriverai à lui laisser une place pour mes écrits... Je ne sais pas le "faire ressortir", je sais comment il est, je deviens cette part de moi-même à divers moments aléatoires. Me faire Justice ce serait me venger ^^ pas écrire, écrire c'est un plaisir et une liberté illusoire pour moi. Merci de m'avoir donné ton avis.

Al'> Encore l’Équilibre qui revient. ^^ Donc je dois accepter ce côté noir et réussir à vivre avec...
Pour ce qui est du spécialiste, j'ai déjà vu à plusieurs reprises et cela n'a fait qu'empirer les choses, ^^' j'en viens à haïr certains professionnels (malgré que je ne les connaisse pas). Peut-être n'était-ce pas de bons "practiciens" (je ne sais pas si c'est un terme approprié), ou que sais-je encore, mais le fait est que je ne souhaite plus parler avec des inconnus "censés être capable de m'aider", je n'ai aucune confiance.

Merci à vous deux pour vos conseils Smile je vais réfléchir plus intensément à la chose et décider de quoi faire même si je n'ai presque aucune idée de la voie à vraiment suivre pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accepter.   Ven 23 Mar 2012, 09:21

N'hésite pas à revenir vers nous à l'occasion. Smile

Tu me vois désolé que tu n'aies pu être aidé, mais tous ne sont pas "bon" ou tous ne sont adaptés à tout le monde, il faut que le thérapeute te plaise pour que ça marche. ^^ C'est pas comme un médecin.

Enfin passons. Smile

Bon courage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Heliopolis
Anime la discussion
Anime la discussion


Masculin
Nombre de messages : 63
Age : 27
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Chercheur de Vérité
Humeur : sereine
Animal préféré : Cheval, faucon
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: Accepter.   Ven 23 Mar 2012, 16:03

Accueillir la partie sombre de ton âme en ta Lumière, là est la clé de l'acceptation de Soi-même. De plus s'accepter soi-même, te fera mieux accepter certains évènements de ta vie qui auraient pu te paraître par le passé plus embêtant. Et oui, car ce qui brille à l'intérieur, brille forcement à l'extérieur.

Mais avant de t'accepter, il est d'abord nécessaire de pardonner à ton âme de ce qu'elle a pu faire par le passé que ce soit dans cette vie ou dans une autre.
Notre âme reçoit l'enseignement nécessaire en fonction de nos actes passés, tel est la Loi de Cause et d'Effet.
Tant que tu écouteras ton coeur, tu seras toujours sur la bonne voie. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accepter.   Ven 23 Mar 2012, 17:49

Je pense qu'on est tous un peu schyzo au sens de la médecine moderne, simplement par le fait que l'on interagit avec rien de vraiment tangible de sorte qu'on puisse presque diagnostiquer un dédoublement de personnalité.

Certains rituel, comme celui du réveil du génie intérieur d'abramelin qui se base sur l'interaction avec différentes strates de notre inconscient (que l'on personnalise !) peut si il tourne mal nous faire chavirer vers une une psychose carrément démente, menant au meilleur des cas à l’hôpital psychiatrique, et au pire des cas au suicide.

Tout étant une question de référentiel, aux yeux de la médecine moderne nous sommes fou, mais de notre point de vu, tout est naturel et il n'y a pas folie.
Revenir en haut Aller en bas
Ryūkō
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)


Masculin
Nombre de messages : 104
Age : 23
Localisation : L'univers est si vaste.
Emploi/loisirs : Romancier en devenir. Codeur débutant.
Humeur : En recherche de...
Animal préféré : Loup.
Chat.

Date d'inscription : 07/09/2011

MessageSujet: Re: Accepter.   Lun 26 Mar 2012, 03:55

Merci Al'.

Heliopolis> Hum me pardonner est une chose, mais le souci est que je doive encore pardonner à ceux qui m'ont rendu ainsi pour m'apaiser et même encore là, je ne ferais que radoucir la chose. Je pense que je vais suivre ton conseil et celui de Al' et Dragonfly, essayer de "dompter" ma noirceur.

Asef> Tu complètes mon idée. Smile par contre je ne connais pas le rituel que tu cites, il est question de communiquer avec son inconscient, ce qui pourrait rendre fou.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accepter.   Aujourd'hui à 17:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Accepter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu dois accepter de mourir à toi-même,
» Accepter ce qui est
» Accepter d'être aimé.
» Comprendre la mort, c'est mieux l'accepter
» accepter d'être entier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Métapsychique :: Magie et troubles psychiatriques-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit