Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Info] Mythologie Mongole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vark'
Bavard(e)
Bavard(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 402
Age : 27
Localisation : Nantes/Le Mans
Emploi/loisirs : Vivre
magic code : (W / S / MSH++ / MRU ++ / MSX + / MTA +++ / MCH ++++ / MEN / MYO) X---
/ P / A+ / Y / G++(N'utilise qu'en de cas particulier) / Q++ / MO / MPA
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: [Info] Mythologie Mongole   Mer 19 Sep 2012, 01:34

Mythologie Mongole

Les principaux mythes mongols touchent à la création du monde, à la lutte entre le bien et le mal, au monde animal ou aux phénomènes naturels.

Tenger, le ciel, masculin et Gazar, la Terre, féminine, y tiennent un rôle important.

Les animaux totémiques jouent un rôle prépondérant dans les mythes touchant à l'apparition de l'Homme.

Le loup turc est le plus connu de ces animaux totémiques - les turcs, originaires d'Asie centrale, furent vassaux des mongols.



Introduction :

Dans des temps anciens, l'art chamanique fut introduit en Mongolie. Il consiste à entrer en transe afin de se rendre dans des mondes invisibles pour résoudre les dilemmes de la vie.

On raconte que cet "art" aurait été introduit par un adolescent nommé Tarvaa. Voici son histoire : Tarvaa tomba un jour malade et perdit connaissance. Ses parents, convaincus de son décès, se hâtèrent de sortir son corps de la maison. En voyant cela, l'âme de Tarvaa s'envola vers le royaume des esprits où le juge des morts lui demanda pourquoi il était venu si rapidement. Trouvant le garçon très courageux il lui demanda quel cadeau il voulait remporter avec lui dans le royaume des vivants. Tarvaa ne voulait ni richesse, ni célébrité. Il voulait obtenir les connaissances de ce royaume des morts. Lorsque son âme rejoignit son corps, les corbeaux lui avaient déjà mangé les yeux. Mais même aveugle, Tarvaa pouvait voir l'avenir. Il vécut bien et longtemps, contant les récits de magie et de sagesse, rapportés des lointains rivages de l'au-delà.



Origine :

Le cosmos du chaman mongol est constitué d'un ciel éternel bleu au-dessus de la Terre-Mère, en une structure verticale. Le Père des cieux domine 99 royaumes dont 55 à l'ouest et 44 à l'est. La Terre-Mère, elle, en possède 77. La totalité forme un arbre cosmique dont les branches s'étendent à tous les niveaux. Il y a des trous entre chaque niveau, qui permettent au chaman de passer d'un niveau à l'autre. Celui-ci connait les esprits de la chasse et le dieu des héros ainsi que les protecteurs des chevaux et des vaches. Le chaman met toutes ses connaissances au service de l'homme au prix d'une transe intense.


Le Chamanisme :

Les chamans ayant suivi la voie de Taarva, racontaient qu'ils étaient convoqués par les esprits de leurs ancêtres, qui traversaient les adolescents, causant une désagrégation de leur personnalité. Tandis que le chaman néophyte voyait son corps physique pulvérisé dans ce monde, son esprit allait se réfugier sur une des branches de l'arbre cosmique. Il y restait jusqu'à ce qu'il ait recouvré la santé, grâce aux esprits qui lui enseignaient à voir le monde depuis la cime de l'arbre. Lorsqu'ils reposaient dans leurs nids sur les branches de l'arbre cosmique, les chamans apprenaient les sacrifices qui assuraient l'harmonie et l'ordre dans le réseau de la vie. Ils revenaient vers les hommes avec une connaissance des dieux du vent et des éclairs, des dieux des coins et de l'horizon, de l'entrée et des frontières, des rivières et du tonnerre et de nombreux autres dieux, cette connaissance leur conférant d'immenses pouvoirs. Comme ils pouvaient invoquer qui ils voulaient avec leur tambour, on disait que le dieu de la mort lui-même, dans une crise de rage, modifia le tambour à deux têtes. Il n'en laissa qu'une, comme on le voit aujourd'hui, afin de protéger sa souveraineté et d'empêcher les chamans de rappeler les âmes des défunts morts depuis longtemps comme le faisaient les premiers chamans.



Un mythe mongol : L'épopée de Ghésar :

Spoiler:
 

Il s'agit du poème épique le plus important des populations tibétaines et mongoles.

Il contiendrait plusieurs millions de vers, ce qui en ferait l'œuvre littéraire la plus longue actuellement connue dans le monde. Composé il y a plus de huit siècles à partir de récits beaucoup plus anciens, il continue à être interprété de nos jours par plusieurs dizaines de bardes dans les régions de populations tibétaines et mongoles.

L'Épopée du roi Gesar a, au fil des siècles, incorporée des éléments bouddhiques, mais n'en comprend pas moins de nombreux dieux et mythes antérieurs d'origine chamanique. Au fil des récits, on y découvre de puissantes divinités des montagnes et de nombreux esprits tutélaires des lieux où se déroulent les aventures de Gesar.



Source :
Spoiler:
 

Note : Je cherche ce bouquin *-* si quelqu'un l'a en stock. ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Info] Mythologie Mongole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Info] Mythologie Mongole
» le couple stérile, bible et mythologie, info
» repas / fête mythologie grecque
» suspicion de plagiat : histoires noires de la mythologie ???? URGENT !
» Gravure mongole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Mythologies du monde-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com