Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une remise en question des anges et de la notion de bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vark'
Bavard(e)
Bavard(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 402
Age : 27
Localisation : Nantes/Le Mans
Emploi/loisirs : Vivre
magic code : (W / S / MSH++ / MRU ++ / MSX + / MTA +++ / MCH ++++ / MEN / MYO) X---
/ P / A+ / Y / G++(N'utilise qu'en de cas particulier) / Q++ / MO / MPA
Date d'inscription : 25/06/2012

MessageSujet: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Lun 19 Nov 2012, 21:34

Spoiler:
 


Ce petit raisonnement à eu lieu dans ma tête de simple d'esprit lors d'une conférence Skype où l'on m'a demander un point de vue personnel sur les Anges. Il n'est la résultante que d'intuition, d'avis personnel, d'action vécu ou entendu par personne tiers, bref, une vérité qui m'est propre obtenue après du temps à parler avec des personnes éveillés, des entités, des personnes moins éveillé etc...



Pour commencer, le point de vue personnel sur les Anges en eux même.

Ils ne sont ni bon, ni mauvais. Ils font juste leur job. Peut-être triste à dire, mais bon. Ce que je regrette le plus les concernants, et concernant les personnes qui en sont "fan", je veux dire par là tous ceux qui ne jurent que par eux, c'est qu'ils ont tendance à apporter rapidement un jugement sur ce qui est noir ou blanc, pour, au résumer, rejeter juste toutes choses qui diffèrent de leur vision des choses.

Pas tous j'entends bien, mais peut-être trop. Surtout parmi les plus "jeunes" de cette famille d'entité.

Parmi tous ce beau monde, beaucoup prônent le libre arbitre. Mais ont-ils jamais eu eux même leur libre arbitre ?

On dit que juger quelque chose comme mal ou bien n'est pas à faire, ou déconseiller en terme, car il n'est qu'une question de point de vue. Mais n'en est-il pas la même chose de classifier quelque chose comme venant de l'ombre ou de la lumière ?

C'est le même concept. On cache des mots en les remplaçant par des autres, pour nous faire croire que l'on change, que l'on s'éveille et acceptons l'autre. Je ne cache pas qu'il y a une avancé, mais n'est-ce pas un cul de sac ?

D'après les dire de certains on constaterait de plus en plus d'anges qui s'incarnent en notre période, certains pensent que c'est parce qu'il est temps pour la terre d'évoluer, et qu'ils vont l'aider. D'un autre point de vue, si cette vague d'incarnation existe, ne s'incarnerait-ils pas pour évoluer également, et apprendre ce libre arbitre qui leur fait tant défaut ?

Ne pas penser par la voie grande et Lumineuse qu'on enseigne, mais par leur propre choix ?

Car si la source a créer tous ce qui est angélique ainsi que tous ce qui est démoniaque, pourquoi exclure ces derniers ? On nous apprend que la lumière doit vaincre les ténèbres, mais pourquoi ? Où est l'équilibre alors, ne serais ce que si on doit suivre ce raisonnement d'ombre et lumière, tout principe doit garder un équilibre, où serait-il dans un monde où tous serait beau et rose ?



Illusion...


Tous les démons donc ne sont pas forcément mauvais, tous les anges ne sont pas forcément blanc. Le système hiérarchique après est différent et jouerais pas mal d'après mes déductions.




Un agissement mauvais ou bon, d'ombre ou de lumière, dépend du côté où l'on se pose.

Après, je ne nie pas que beaucoup de démon sont friand de contrat avec des petites lignes tout en bas. Mais doit-on blâmer le démon ou l'abruti qui signe sans aucune connaissance de ses actes ?

Spoiler:
 



Pour cité juste quelques exemples : tué un homme est mal, par définition. Tué un homme car on sait qu'un jour il deviendrait un tueur d'enfant ou autre, quoi que l'on fasse pour l'en empêcher, est-ce mal ?

Imaginons une société dépendante d'un produit qui la consume à petit feu. Un homme se pointe, prend le pouvoir par la force, impose une tyrannie sanglante durant 30ans, le temps de tous remodeler. Cette nouvelle société est perduré ensuite par les générations future, et il s'avère que la société est maintenant idyllique. Peut-on juger cet homme comme maléfique, avec tant de mort sur les bras, où ne doit-on pas voir que le côté du rêve d'un homme, qui pour l'amour d'un rêve, à accepter de détruire tous ce qu'il connaissait pour réaliser ce rêve.





Je terminerais sur le sujet de "l'amour", souvent répéter par les adeptes du plan angélique comme ci de ce mot sortait des petites licornes et des arcs en ciels.

Oui, il faut aimer son prochain. Alors pourquoi renier et détester tous ce qui pour vous ne sembles pas "correct". Croyez vous qu'on ne peut pas tuer par amour, que l'on ne peut pas dire à quelqu'un "ferme-la" ou "bouge toi le derrière", ou qu'on peut pas envoyer son poing dans le piffe, par "amour" du mec qui met en l'air votre soirée ou viens de soulever la robe de votre copine ?
Pouvons nous croire vraiment que seule la haine apporte la colère, le sang, la douleur ? Non, l'amour aussi peut engendrer des massacres. L'amour d'une patrie, d'un idéal, ou même de son prochain.

Quand on euthanasie un animal car il souffre, est-ce de la haine ?
Quand il s'agit de mettre fin à une société malade en éxécutant ce qui la gangréne, est-ce de la haine et du sadisme pur ou l'amour d'un rêve et la survie d'un peuple, en prime de son évolution ?







Bref, pour moi, renié un démon ou un ange déchu sur le simple fait qu'il fait preuve de libre arbitre, est comme juger quelqu'un qui n'a qu'un cap d'incapable ou d'un mec comme un sous homme sous prétexte qu'il provient de tel origine. L'univers repose sur l'équilibre, la perfection seule est une illusion de nos sociétés modernes, elle doit être faite d'équilibre.
Pour beaucoup, tous forme l'Un, des défauts et des qualités qui ensemble devient cette perfection. Les anges, démons et autres ne sont qu'une infime part du puzzle, et ne peuvent donc être parfait.



Respecter le libre arbitre des autres (ici pour des entités mais on peut très bien le calqué sur l'humanité pour les récalcitrants à l'éso) ,c'est prendre conscience que l'on peut être actif de nos vies plutôt que de rester assis dans un coin passivement, en crachant sur ceux qui vivent par eux même plutôt que par des clichés (par peur ou juste car on est un mouton), et à attendre que cela nous tombe dans la bouche avec des petites paillettes et un grand câlin.








Je m'excuse pour le pavé et sa construction si il y a des L dans l'assistance, en souhaitant pouvoir dialoguer de manière constructive par la suite de ce message.


Bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Lun 19 Nov 2012, 22:06

Pour ma part je trouve le ton juste, bien qu'un poil déprimant et larmoyant ^^

C'est un discours fais souvent sur les Démons, il méritait d'être fait sur les Anges.
Revenir en haut Aller en bas
decisif
Anime la discussion
Anime la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 23
Localisation : la ou tu ne metra jamai les pieds
Emploi/loisirs : Fumeur de beu professionelle
Humeur : oula,je change tout le temp!
Animal préféré : le loup,car sa me caracterise bien Smile
magic code : wtf?
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mar 20 Nov 2012, 07:02

Je trouve ça juste de rectifier un peut Wink

Peace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mar 20 Nov 2012, 14:08

J'ai remarqué que les plus vieux et les plus anciens (ou les plus gradés si vous préférez) avait beaucoup moins ces traits de bisounours (qui m'a toujours horripilez) et ce jugement sur certaines personnes ou certaines parts de nous-même.

Je suis donc de l'avis général du post, sur les anges et les autres thématiques abordés.
Revenir en haut Aller en bas
decisif
Anime la discussion
Anime la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 69
Age : 23
Localisation : la ou tu ne metra jamai les pieds
Emploi/loisirs : Fumeur de beu professionelle
Humeur : oula,je change tout le temp!
Animal préféré : le loup,car sa me caracterise bien Smile
magic code : wtf?
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 21 Nov 2012, 16:43

Je les remarquer aussi , et pourtant en général sous excuse que ç'est des "anges" ont se moque vous si vous leur reprocher quelque chose -_- , au contraire d'un démon qui doit porter toute les salle affaires qui se passe .


Peace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heliopolis
Anime la discussion
Anime la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 63
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Chercheur de Vérité
Humeur : sereine
Animal préféré : Cheval, faucon
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Jeu 22 Nov 2012, 21:04

Les anges se sont nous, mais ayant atteint le degré de conscience nécessaire pour briser le cycle de la mort (ou ré-incarnation). Le symbolisme de leur ailes démontre qu'ils sont libres d'accéder au royaume des cieux.
L'Homme ordinaire n"est qu'un ange déchu séparer du Un par le désir de s'incarner dans la matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Jeu 22 Nov 2012, 22:00

C'est une façon de voir les choses ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Jeu 22 Nov 2012, 22:06

Et les démons ? .w.

(Toujours dans le principe d'équilibre du Monde)

C'est quoi du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Heliopolis
Anime la discussion
Anime la discussion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 63
Age : 28
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Chercheur de Vérité
Humeur : sereine
Animal préféré : Cheval, faucon
Date d'inscription : 22/03/2012

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Jeu 22 Nov 2012, 23:36

Les démons, c'est l'illusion (ou la maya) fabriqué par l'ego de l'Homme. Ils sont nos propres peurs, déchets, scories intérieur.

Toutes formes sur le plan manifesté (plan matériel) existent, car elles sont dissocié de l'Unité Originelle. Il y a donc séparation en deux. Ce qui nous amène à la dualité et l'équilibre.
Celui-ci, nous permet d'avoir un discernement sur le bien et le mal, et ainsi percevoir justice et vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Ven 23 Nov 2012, 01:25

En gros, seul l'homme existe quoi. Bel égocentrisme !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Ven 23 Nov 2012, 10:21

Non, seulement les anges existent ^^

J'adhère pas à cette forme de pensée ceci dit. (je vais expliquer pourquoi o/)

Parce que les entités élémentaires, les dragons et les autres entités qui peuvent exister sur les divers plans et se manifester sur le plan physique serait réduite à être des manifestations de notre nature d'Homme soit sous la couleur de la plénitude/joie/tout-ce-que-vous-voulez ou sous la couleur de nos peurs et de notre égo.

C'est tangible oui, certaines croyances tendent vers cela.

Mais nous désigner comme des anges, moyens, aussi.
Nous sommes une part du Divin, comme nous sommes chacun une part du Tout, un petit engrenage qui permet au Monde de tourner. Le Divin a plusieurs facettes, comme le Tout, il n'existe pas que des anges, ni que de l'égo humain/des peurs humaines/des facettes noirs de l'Homme qui se manifeste sous des formes éthériques ("démon").

L'équilibre du monde n'aurait plus de raison d'être et non, je ne me vois pas comme un ange. Une part du Divin, une part du Tout, oui, mais un ange (vu le caractère et comportement de certains): non.
(Et le Divin ne se résume pas qu'aux Anges.)

Les égrégores humaines n'ont rien à envier aux démons de ce point de vue-là. Regardez un peu autour de vous dans une grande ville, vous en verrez partout de ces larves, de ces peurs et cauchemars qui ont pris forme d'égrégore et qui se nourrissent de tout ceux qui passent. (Le stress Parisien qui semble naturel aux yeux de tout le monde, en exemple.)

Et ca reclasserais - encore - les démons comme une chose néfaste et mauvaise de nature.
Mais c'est quoi le souci avec les démons ? ^^

Il existe bien des veilleurs qui font très bien leur boulot et qui permettent à des Hommes de continuer sur leur chemin et d'avancer dessus en toute sérénité.... Vous allez me dire que ce sont des Hommes qui ont suivis leur peur et leur égo et qu'au final ils sont bercés d'illusion d'être dans le vrai alors qu'ils sont dans l'erreur ?

Je reviens aussi sur cette notion de bien et de mal qui résultent d'une éducation.
Pas d'un principe d'entité sachant qu'à leurs yeux: y a pas de bien et de mal, seulement des différences de points de vues. Une même action - bien que terrible - peut être au profit de milliards d'autres, comme inversement, une très bonne action peut être terrible et néfaste à des milliers d'autres.

Le Bien et le Mal sont des notions humaines, religieuses et sociétaires.
Ce n'est ni les anges, ni les démons, ni autres choses qui nous l'a inculqué, mais bien des Hommes pour des Hommes parce que, sur le plan physique et moral, il nous fallait déterminer les limites et ériger une conduite parfaite à avoir en société pour être admis, respecté et considéré.
M'enfin.... Qu'est-ce qui est foncièrement Bien et foncièrement Mal ?
Chaque personne est composé d'Ombres et de Lumières, son être, ses actes, sa vie.
Alors pourquoi juger une personne sur un aspect que nous allons voir, nous, de notre point de vue, en ayant nos connaissances étroites de la personnes ? Nous allons la juger sans même savoir toutes les informations.
Pourquoi toujours vouloir déséquilibrer la balance vers - toujours - le bien en oubliant un principe de base, élémentaire et que dans chaque domaine humain (même scientifique), on approuve et on ne peut réfuser:
"Pas d'Ombres sans Lumières, pas de Lumières sans Ombres".

Il est important de considérer les deux choses et d'accepter les deux parties en les tenant dans un équilibre. Le Tout et le Monde fonctionne de la même manière, en n'ayant aucune considération de bien et de mal et de préjugés, les entités sont en équilibre constant et n'ont pas ces cas de conscience et peuvent voir plus loin que nous et notre bout de nez.

Pour la suite, les religions ont représenté le Mal par l'image du démon, et le bien par celle de l'Ange. Mais en grèce antique, un démon ou "daymon" était une entité bienfaitrice et protectrice qui apportait le savoir.... ^^
Les Anges masculins arabes sont des anges vengeurs qui apportent la destruction et les mauvaises nouvelles.

Bref. Désolée de la démonstration un peu fouillis, mais sur le coup, besoin de donner mon avis XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Ven 23 Nov 2012, 11:57

Je cautionne ^^
Revenir en haut Aller en bas
chinche
Encycoplédie ambulante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6343
Age : 34
Localisation : Bordeaux
Humeur : ^^
Animal préféré : corbeau
magic code : Mch/de/ta x3- pwm/gr/eg w s- n* d A a+ c* g4+ QH3+ 666 2+ Y2+
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Ven 23 Nov 2012, 13:16

Je pense Héliopolis que tu parles des démons intérieurs, ceux qui sont tellement hais et contre lesquels l'Eglisee et autres religions luttent, ces démons qui sont au final la version en entité de nos peurs, frustrations etc.
Auquel cas tu as raison, ils n'existent que parce qu'on a peur ou qu'on est frustré. les combattre ne sert à rien, car c'est le phénomène de l'inconscient, faites le taire et il trouvera moyen de se faire remarquer autrement Wink.

Il y a une séparation à faire
- entre ce qu'on nomme entités (veilleurs etc ) issus de la kabbale juive (ou plutot d'une des versions de la kabbale), qui fait appel à des êtres non liés à notre égo, mais plutot à des archétypes, des sortes de concepts divinisés qui ont acquis de par leur force et celle de l'esprit humain une forme de vie et en fonction de leur "job" ou de leurs attributs, ont été classés par la pudibonderie habituelle de l'Eglise en anges, démons, anges déchus etc (dans lesquels ils englobent aussi des dieux païens)
- et les démons intérieurs et anges intérieurs qui correspondent bien plus à notre surmoi (l'ange en général qui dit ce qu'il faut faire) et l'inconscient qui dit l’inverse (la fameuse lutte entre l'agathodaimon (le bon génie personnel) et le cacodaimon (le mauvais génie personnel) tel que décrit par les philosophes grecs). l'illustration la plus connue c'est cette petite voix qui vous dit: soit gentil avec ton ennemi et l'autre qui dit: latte lui la tronche Very Happy

Si mon petit ajout a permis d'écarter les dissensions liées à du vocabulaire, ça me fait plaisir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magiemetapsychique.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Dim 25 Nov 2012, 18:27

Oh bha merci de ces ajouts je comprends mieux! (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Lun 26 Nov 2012, 09:49

J'aimerai apporter mon avis personnel sur "le bien et le mal", car étant athée ( et donc ne croyant ni aux anges ni aux démons, simplement et bêtement parce que je n'en ai jamais vu ), je suis intimement persuadé que le bien et le mal ne sont qu'effectivement que des concepts crées par l'homme afin d'être tranquille.
Car franchement, tuer quelqu'un, est-ce vraiment "mal" ( et donc à ne pas faire ) ? Les animaux le font tous les jours, absolument aucun ne s'en plaint. Simplement pour survivre le plus longtemps, qui est le but de chaque être vivant ( ou du moins inconsciemment ) sur notre planète. Un chien qui tue un humain, il faut le faire piquer. Mais l'homme qui tue des millions (milliards?) d'animaux chaque jour pour nourrir une certaine partie de la population humaine, tout en laissant l'autre partie crever de faim, ET se dire que notre société avance vers le bien, c'est pour moi absolument l'inverse de ce concept de bien.
Disons hypothétiquement que l'on peut différencier le bien du mal par nos actions; le bien serait donc d'aider tous les êtres vivants ( tous les animaux, nous y compris ), alors chacun devrait être végétalien ( et donc ne mangez absolument rien d'origine animale et donc ne pas manger comme notre espèce le fait naturellement ) ET lutter toute sa vie contre les abattoirs, les animaux de compagnie, la faim dans le monde ( et des centaines d'autres exemples ), ce que, vous constaterez, n'est fait par quasiment personne, sauf peut-être par quelques uns.
Et je peux mettre ma main a couper que si un animal a faim, il va vous manger sans état d'âme, mais ne vous engraissera pas, ne vous bloquera pas avec un millier d'autres individus comme vous afin de vous trancher la tête à la queue leu leu puis vous vendre à ses compatriotes ...

PS : Merci de ne pas se méprendre, ce n'est aucunement contre une personne ayant participé à ce sujet ! Je voulais juste partager mon point de vue sur ce sujet, et si je parle trop à propos des animaux, c'est que pour moi ils ont absolument la même valeur que chacun d'entre nous ( mais qu'on l'oublie bien souvent ), mais qu'en ajoutant ce concept de bien et de mal ... ils valent tout simplement bien plus que nous.
Désolé si je pars un peu loin du sujet de départ ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Lun 26 Nov 2012, 13:27

Il n'est pas nécessaire d'être religieux pour accepter l'existence et la démonstration d'entité que nous pouvons nommer "Ange" ou "Démons". ^^

Merci de ton partage.
Ton avis sur les animaux, beaucoup le partage Wink
Revenir en haut Aller en bas
kenedril
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : rien et tout
Humeur : paisible
Animal préféré : une sorte d'ensemble je suppose
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 28 Nov 2012, 19:24

"Le Bien n'est pas le Bien c'est pourquoi je l'appelle le Bien"

*relire plusieurs fois la phrase*

Le Bien n'est pas une explication précise, elle diffère selon les personnes. La preuve. Ce que je trouve dommage ici c'est qu'on remet en question certaines manières de voir les choses : Bien, Mal, Neutre.Souvent j'ai l'impression qu'on essaie de donner une explication précise des choses, voir même les imposer ( pas tout le monde hein...)
Ces personnes pensent comme ça, elles sont ce qu'elles sont, elles ont une autre manière de penser et d'être. Bon ?

Ce qui est bien pour une personne ne l'est pas forcément pour l'autre etc etc etc...

J'ai qu'une chose à dire "vive vous"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 05 Déc 2012, 12:57

La subjectivité de la notion de Bien et de Mal se démontre, évidement, dans cette discussion et ce sujet en voyant les divers points de vues, croyances, esprits critique et analyse.

Ceci étant, toi même tu acceptes que, de part sa subjectivité complexe à la fois dans le temps (cause/conséquences) et dans l'espace et de part notre point de vue que nous aurons sur un acte qu'on pourra essayer de catégoriser de bien ou de mal, nous ne pouvons ni définir le bien, ni définir le mal. Ainsi, si nous ne pouvons ni le définir, donc, pas l'expliquer et l'argumenter, ni le bien, ni le mal n'existe dés qu'on s'éloigne du sens humain et de la morale humaine - et donc de la société.

Cette notion avec ces deux extrêmes appartiennent donc à un plan sociétaire définis.... Alors, nous pouvons émettre la pensée que la notion de bien n'existe pas, pas plus que son opposé, la notion du mal. (:

Nous ne cherchons à ne rien imposer mais à expliquer et argumenter un point de vue.
Si dés lors qu'un donne notre avis, notre entourage ou ceux qui y prêteront une oreille y voit l'acte et la volonté de l'imposer à un auditoire ou à des lecteurs... C'est qu'il se goure. L'échange est primordial à mes yeux, connaître, comprendre et accepte de nouveaux points de vues très extrême permet de se former personnellement en ayant une vue d'ensemble pour enfin statuer nous-même sur la question et définir notre positionnement face à ce problème.

Ceci étant, oui, nous essayons d'expliquer et nous remettons en cause, d'un point de vue magique et ésotérique, des notions qui, dans la société n'ont pas à être remis en cause puisqu'elles sont ce qu'elles sont. Pour amener les uns et les autres à se questionner sur la valeur et le concept de ces mots pour qu'ils déterminent leur positionnement sur cette question.
Il n'est pas là une "manière" de voir les choses qu'on remet en cause, mais des concepts lourds de sens et de préjugés voir carrément de clichés que beaucoup ont et gardent par ouïe-dire et appliquent sans même s'être demander si ils étaient vérifiables. (Le cas classique ange/démon) La manière de voir des évènements appartient à celui qui contemple ledit évènement et veut le comprendre, mais là, encore, il y a manière et manière.
En divination on indique CLAIREMENT qu'avant tout tirage, le pratiquant doit retirer ces affects personnels et s'ouvrir à toutes possibilités de réponses sans en rechigner une seule.
Je pense que cela en devrait être de même quand nous abordons le Monde, la Magie, la spiritualité! Wink

Tout comme des préjugés humains voir raciales que l'on peut entendre dans la vie de tout les jours, c'est en remettant en cause ces termes et concepts que l'on peut en voir la/les faille/s et mettre à bas ce genre de pensées.

Cette discussion soulevée est saine selon moi et légitime, car, comme on le voit, elle permet de soulever divers problèmes et d'échanger dessus! ^^
Revenir en haut Aller en bas
kenedril
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion
avatar

Féminin
Nombre de messages : 36
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : rien et tout
Humeur : paisible
Animal préféré : une sorte d'ensemble je suppose
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 05 Déc 2012, 19:09

Échanger des informations certes mais chacun à sa personnalité. Tu as la tienne c'est très bien mais les autres ne sont pas obligé d'aller forcément dans ton sens non plus.

De même que je souhaite pas définir de manière précise le Bien ou le Mal tout simplement car je considère que se sont deux notions qui sont extrêmement complexe, du point de vue humain, ésotérique et tout ce que tu veux. Ne pas vouloir enfermer une notion de Bien et de Mal dans une catégorie ne veux pas dire pour moi que les deux n'existent pas Smile

Personnellement je considère que ne connaissant pas TOUT je ne peux me permettre de faire un point précis sur les deux notions même si pour le moment je me fais quand même une idée par ce que je pourrai savoir, mes ressentis etc... Je fais mon ptit chemin Very Happy

"Il n'est pas là une "manière" de voir les choses qu'on remet en cause, mais des concepts lourds de sens et de préjugés voir carrément de clichés que beaucoup ont et gardent par ouïe-dire et appliquent sans même s'être demander si ils étaient vérifiables. (Le cas classique ange/démon) La manière de voir des évènements appartient à celui qui contemple ledit évènement et veut le comprendre, mais là, encore, il y a manière et manière. "

De même que cela se fait selon ton propre avis et personnalité, si c'est personnes pensent cela, pourquoi pas ? Ne t'inquiète pas pour eux, je suis sur que le moment voulu ils sauront ce qu'ils devront savoir, pourtant changeront-ils d'avis ? Je ne sais pas. Je me permet d'y émettre un doute.

Le spoile de Raphael au début donne le ton du message.

De même que je ne remet pas en cause votre légitimité à tous, je dis seulement que avec votre vécus et vos "connaissances" vous ne pouvez émettre de définition précise sur quelque chose qui nous dépasse ( la preuve ), et ne pas rabrouer les gens qui veulent penser bien. Ils ne sont pas méchant, et ne cherche pas en mal ( ne pas voir notion de Bien et de Mal la dedans huhu ) après si vous les voyez dérailler avec un beau ris de joie : " je vais tuer pour Dieu yaaaaahouuuu" je veux bien, mais si c'est juste une histoire de "bisounours"...

Essayer de mieux comprendre les concepts de Bien et de Mal ok, pour moi c'est un peu plus compliqué, Spoile et bisounours mouai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 05 Déc 2012, 20:57

Le problème n'est pas dans ce qui est le bien ou le mal, ou tout autre chose !

Ce qui est critiqué ici est l'action qu'engendre ces notions, et les fondement qu'on leur donne.

Maintenant ça concerne le bien/mal, dieu/science, chrétiens/musulmans, etc on s'en fou, c'est pareil.

Ceci étant dis, c'est facile de dire que l'on ne sait rien car on ne peut tout savoir. Dans ce cas, pourquoi apprendre ^^

Il y a là je pense des défauts de lecture de la part de tous. Attention à ce que ça ne tourne pas au dialogue de sourd.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   Mer 05 Déc 2012, 22:32

Oui, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une remise en question des anges et de la notion de bien   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une remise en question des anges et de la notion de bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une remise en question des anges et de la notion de bien
» Remise en question de l'évolution
» Remise en question de la thérapie par castration.
» Remise en cause par une autre prof de la classe, que faire ?
» Une excellente remise en question et un rappel bénéfique pour tous!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Le café des Arts :: Carré philo-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit