Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Récit] Rêve ou souvenir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hanife
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Age : 20
Localisation : Paris, XIIIème
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, lecture, méditation...
Humeur : Mélancholique.
Animal préféré : La chouette, le chat et le rat pour leurs principales symboliques.
Le serpent pour sa beauté.
La lisotrigona.
magic code : MMU/SH/AS/HY W++(+) N++(+) POT+++ Dd A- a+ Q! Y
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: [Récit] Rêve ou souvenir ?   Sam 31 Aoû 2013, 21:09

Bonsoir !


Alors voilà, c'est un peu à la limite du hors sujet, je ne sais pas si ça a sa place ici, et sur le forum en général, mais bon, je me lance.

Depuis quelques années, je suis assez perturbée par un souvenir qui me semble rêve (depuis le temps), donc j'ai fais des recherches avec des mots clefs "bidons" comme "souvenirs oubliés/retrouvés" etc, puis je suis tombée sur un ouvrage qui portait comme nom "Souvenirs oubliés, récupérés et faux souvenirs". Les derniers mots m'ont mit vraiment la puce à l'oreille, étant donné que je suis la seule de la famille à me souvenir de "CA" (pourtant je m'explique bien), j'ai fini par croire (inconsciemment?) que ce souvenir n'en était peut-être pas un...

Bon, tout commence lorsque nous sommes en famille, nous prenons la voiture, direction un coin paumé. Nous arrivons devant une maison en bordure de route, apparemment montagneuse car il y avait le vide (attention, mes souvenirs sont peut-être altérés). C'est une vieille, très vieille maison, tout en longueur, comme une écurie. Elle a été "faite" par l'homme qui y vivait autrefois et même si les murs tenaient debout, ce n'était clairement pas un travail de pro.
Je me souviens avoir dormi dans la pire chambre qui puisse exister, le lit ultra-mou, celui qui t'enfonce au plus profond des abysses, qui grince plus que vingt vieilles portes et sûrement plus sale que des toilettes publiques. Bref. Les murs et les sols étaient de bois, tout grinçait, était vieux, pourri. Cette chambre-là était infestée d'araignées, ce qui expliquerait que j'en soi maintenant phobique, et pleine de fourmis. Au matin, des petites tâches de sang couvraient les draps...

Passons. Ce n'est pas cette Chambre-De-L'Horreur qui m'a marqué le plus, mais sûrement le contraste entre la maison et les kilomètres de plaine qu'elle cachait jalousement derrière ses murs. Mes souvenirs en ont fait quelque chose de merveilleux, vaporeux, comme un rêve plein d'écume. Tout était en relief, comme de petites montagnes vertes. L'herbe était courte, jusqu'aux forêts sombres et là, je me souviens de ce garçon blond qui était chez ses grands-parents (les propriétaires) pour les vacances, je lui ai dis "mais pourquoi porte-tu des chaussettes avec des tong ?" en toute innocence. Et lui, qui me répond naturellement "c'est à cause des épines."

Ce jardin géant regorgeait de merveilles pour les enfants que nous étions. Un arbre pas bien gros, mais très haut, penchait légèrement. Ce qui avait permit aux homme d'accrocher à l'une de ses branches, une grande corde, très très haute, si haute que j'avais refusé de m'y balancer. En revanche, mon frère, encore très jeune, s'adonnait à cette activité avec joie.
Sur une autre branche, peut-être même d'un autre arbre, une autre corde, cette fois avec un gros pneu au bout. Je suis allée m'y balancer et ce fût sûrement le meilleur moment de ma vie. Le plus pur, le plus serein, comme quand nous sommes dans notre temple intérieur. Une brise très légère, un peu fraîche, filait entre mes cheveux, encore très bouclés à l'époque. Magique.

Plus loin, une cachette, si bien cachée que je ne l'avais pas remarquée de suite. Une tente sûrement, recouverte de faux végétaux, comme ceux qu'utilisent les soldats en camouflage. Je ne m'y suis pas approchée davantage, dans mon souvenir...

Autre chose qui m'a marqué, la forêt, la petite forêt tout à gauche, au fond du terrain. Les enfants ici racontaient mille légendes à son sujet. La première, un monstre énorme à la bouche profonde y vivait, protégeant la forêt des intrusions ! Je me souviens avoir été terrifiée par cette histoire, j'y croyais dur comme ça et j'ai renoncé à y aller. Pourtant, le barbelé éventré était très invitant. La deuxième "légende" concernait un homme, qui vivait là autre fois, quelque part non loin de la forêt. Ils disaient qu'il s'était fait dévorer par une meute de loup, sur la plaine, au-dessus de la forêt.

C'est à peu près tout ce dont je me souviens, je ne saurais sûrement jamais si c'était réel, quels étaient les noms des trois (quatre?) enfants, ni même celui des habitants...


Hanife.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Récit] Rêve ou souvenir ?   Dim 01 Sep 2013, 07:35

Intéressant.

L'enfance permet de se passer de certitudes d'où un cloisonnement moins étanche entre imagination et réalité. Avec le recul, certains souvenirs comme ceux-là nous invitent à les envisager comme de purs fantasmes en raison de leurs incohérences ou leur détails étranges, peu réalistes. Le fait est qu'ils sont là, quelque part dans notre tête, parfois même bien plus intenses que nos souvenirs "certifiés". Mais la mémoire n'est pas un appareil figé, elle est capable de création, de suppression, de modification, comme un organisme vivant en fait. La question n'est alors plus de savoir si ce sont de "vrais" ou de "faux" souvenirs.

Celui-ci t'appartient et m'a l'air d'une richesse extraordinaire, prends en grand soin, il t'apparaitra peut-être un jour sous un nouvel angle.
Revenir en haut Aller en bas
Hanife
Va finir par devenir bavard(e)
Va finir par devenir bavard(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 124
Age : 20
Localisation : Paris, XIIIème
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, lecture, méditation...
Humeur : Mélancholique.
Animal préféré : La chouette, le chat et le rat pour leurs principales symboliques.
Le serpent pour sa beauté.
La lisotrigona.
magic code : MMU/SH/AS/HY W++(+) N++(+) POT+++ Dd A- a+ Q! Y
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: [Récit] Rêve ou souvenir ?   Dim 01 Sep 2013, 08:04

Merci Asenath pour ces informations, décidément, on en apprend chaque jour.
C'est bien parce qu'il est "extraordinaire" que j'ai de plus en plus de mal à croire qu'il a existé, et pourtant, comme tu le dis, il est intense !

Encore merci pour tes explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Rêve ou souvenir ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Récit] Rêve ou souvenir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SOUVENIR] INSEA .. L'art de bizuter !! 2008/2009
» « Souvenir de la nuit du 4 »
» Question sur le "Y" dans "Strophes pour se souvenir"
» Strophes pour se souvenir et Affiche rouge
» souvenir bienheureux : Thuin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Symbolique :: Magie des rêves :: Racontez-nous vos rêves-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit