Forum gratuit d'ésotérisme et occultisme francophone.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherim
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion


Nombre de messages : 27
Age : 22
Date d'inscription : 29/09/2013

MessageSujet: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mar 01 Oct 2013, 20:29

Il m’est arrivé une expérience assez particulière cet été. Je me suis absenté avec des amis dans une maison fréquentée 10 jours dans l’année par nos soins. Celle-ci n’avait accueillie personne dans les six années précédant les deux où nous nous étions montrés. L’un de mes amis s’est mis à aborder le thème des rêves lucides puis s’est attardé sur un état antérieur au sommeil provoquant ce qui pourrait se rapprocher d’hallucinations. (Je tiens à préciser que cette expérience s’est faite sans aucune drogue ni alcool.) Nous nous sommes donc accordés pour la plupart pour tenter l’expérience ensemble. Il nous a donc exposés les éléments pouvant favoriser cet état. On a mangé des bananes et du chocolat, appris quelques test de réalité (Mon préféré est celui de tenter de lire un livre mots par mots.) Bref, il nous a conseillés de dormir sur le dos, les bras le long du corps ou croisé sur la poitrine selon notre préférence. Les yeux fermés, arrêter de déglutir et attendre en tentant de rester conscient. Surtout, il ne fallait pas se gratter. C’était apparemment un test du système nerveux pour voir si on dormait vraiment. Nous étions cinq et dormions tous dans la même pièce. Trois dans le salon et deux sur la mezzanine et autant dire que cette expérience fût concluante. Au final, les deux qui se refusaient à tenter avec nous, se sont retrouvés embarqués, ne pouvant qu’écouter nos indications et respectant malgré eux la plus importante, ne pas se laisser emporter par le sommeil.

-Le premier, soit celui qui nous avait inspiré l’idée n’eut droit qu’à quelques hallucinations auditives. Une voie répétant « non » de temps en temps, très faiblement.

-Le second. Hum… Je ne suis pas vraiment en mesure de statuer à son égard. Disons qu’il a refusé d’éteindre la lumière pour trouver le sommeil et que cette nuit lui a apportée beaucoup de cauchemars.

-La troisième, elle aussi était réticente mais à subit une hallucination auditive. Comme la voie d’une fillette chantonnant dans l’escalier menant à la partie « inhabitable » de la maison de vacances.
-La quatrième à particulièrement mal vécue cette expérience. Hallucination tactiles, visuelles et auditives pour celle-ci. Elle s’est réveillé plus de sept fois dans la nuit en hurlant. Elle voyait quelqu’un passer dehors et dès qu’elle fermait les yeux, entendait un rire névrosé et sentait jusqu’au souffle près de son oreille. Durant cette nuit, elle a rêvé qu’elle étouffait par ailleurs.

-Ne reste que moi. Mon hallucination s’est révélée exclusivement tactile si on omet les échos dus aux paroles précédentes trottant de temps en temps dans ma tête et étant interprétée rapidement mais repérées par leur caractère stupide. Alors que mes bras étaient le long de mon corps, je sentis une présence. Elle n’était pas là. Je ne m’étais jamais sentie aussi mal, terrifié et vulnérable. J’étais bien évidemment incapable de bouger. Cette personne, je la percevais se rapprocher et mon cœur battait à tout rompre jusqu’à ce qu’elle m’attrape le poignet. Immédiatement, je me suis calmé. Comme si il y avait quelque chose de rassurant dans ce geste. Elle souleva mon poignet et le secoua légèrement comme on l’aurait fait pour vérifier le caractère inerte d’un corps. Je sentais ses doigts et ça m’était égal, je ne me sentais pas menacé. Quand s’eut été fait, elle relâcha mon poignet qui retomba doucement. Je pouvais enfin me mouvoir pour contempler qu’à ma gauche, il n’y avait rien. Rien que la pénombre du bout du salon.

Voici les quelques évènements ayant fait la beauté de ces vacances et ayant égayé ma curiosité par la même occasion. Je parle, je parle mais tout cela afin d’en arriver à ce point. Vous remarquerez que mon expérience est a plus détaillée. Il est effectivement plus facile de décrire ce que l’on a soit même vécu.

1/ Seriez-vous capable d’expliquer comment une peur peut évoluer aussi vite sans raison valable ? (Mon cas avec la personne soulevant mon poignet.)

2/Après cela, j’ai bien tenté de renouveler l’expérience mais je n’y parviens pas. Par contre, il m’arrive d’avoir des hallucinations postérieures au sommeil. Chose qui ne m’était jamais arrivée avant. Pourquoi tout à coups ?

3/ On appelle ça de la paranoïa mais il n’y a que dans cette maison et celle qui y ait rattachée que je fais des expériences liées au sommeil. Par exemple, je n’ai jamais été somnambule ailleurs que là-bas. Du moins, jusqu’à ce que je revienne cette années. Oui, j’ai ramené beaucoup de choses on dirait.

4/ Ais-je tort de vous prendre pour des dieux en vous posant des questions auxquelles vous n’auriez aucune raison à connaître la réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mar 01 Oct 2013, 21:03

C'est une expèrience ma fois intéressante en tout cas ._. hm un des facteurs qui pourrait faire que ça se passe dans cette maison est pas ailleurs est peut être qu'il y a des pierres dans la maison ou dans le sol avec un effet particulier qui favoriserez cela.. pour l'évolution de la peur peut être parce que c'est la peur de l'inconnu sentir quelque chose sans savoir ce que c'est et puis le soulagement lorsque l'on sens la personne Smile

en tout cas j'espère que d'autres personnes pourront te donner une réponse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sherim
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion


Nombre de messages : 27
Age : 22
Date d'inscription : 29/09/2013

MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mar 01 Oct 2013, 21:23

Je dois reconnaître que j'en ai aucune idée. Elle a une architecture assez banale pour une ancienne maison de campagne. Pour ce qui est des pierres, j'ai quelques difficultés à établir un rapprochement. Pourrais-tu clarifier cette possibilité je te prie ? ^^
Pour ce qui est de la sensation, je savais bien que c'était un "quelqu'un" c'est pour cette raison que j'ai trouvé ma réaction surprenante. Comme si il m'avait injecté une bonne dose de calmants en faite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mer 02 Oct 2013, 22:04

Les états hallucinatoires précédant le sommeil sont qualifiés d'hypnagogiques. Ils sont très courants bien que l'on n'y prête généralement peu d'attention, préférant "glisser" afin de faciliter la transition entre éveil et rêve. Modifier volontairement ce mécanisme permet d'en prendre d'avantage conscience.

Les états hallucinatoires succédant au sommeil sont qualifiés d'hypnopompiques. Ils sont également très courant comme vous le prouve la perception modifiée que l'on a au sortir du lit. Pour ma part c'est surtout des phénomènes de synesthésie. Un réveille brutal accroit fortement les chances d'y être plus sensible.

Alors :

1) Tu étais entouré de gens en train de basculer dans un délire plutôt cauchemardesque, et qui plus est dans un environnement qui ne t'es pas entièrement familier. Tu t'essayais pour la première fois à une expérience occulte, dans la nuit, l'imagination chauffée à blanc. Tu redoutais, anticipais et espérais, tu te rendais compte que tu ne disposais pas de tes facultés motrices puisque le sommeil était déjà à ta porte. Ce sont des rouages suffisant pour lancer la peur à plein régime.

2) Tu n'es plus avec les même personnes, ni dans le même lieu, ni dans le même état d'esprit. Si tu n'y parviens plus c'est peut-être qu'en un certain sens l'expérience t'as satisfaite. De toute façon ce que tu as vécu était unique alors ne t'attends pas à retrouver la même chose. Pour les états hypnopompiques, il est possible que depuis tu y prête plus d'attention qu'avant, tout simplement.

3) Ce que tu viens de décrire n'a rien à voir avec du somnambulisme : tu n'étais pas encore tout à fait endormi, tu es resté conscient et tu en as conservé le souvenir. Certains lieux possèdent effectivement une aura très particulière mais tes propres ressentis peuvent grandement influencer la perception que tu en as.

4) Non, j'accepte les libations en tout genre. ^^  
Revenir en haut Aller en bas
Sherim
Prend goût à la discussion
Prend goût à la discussion


Nombre de messages : 27
Age : 22
Date d'inscription : 29/09/2013

MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mer 02 Oct 2013, 22:13

Tu n'y es pas. Quand je parle de somnambulisme je parle d'ouvrir les yeux debout dans l'obscurité la plus complète et de me débattre un quart d'heure durant afin de mettre la main sur un interrupteur.

Pour le reste, je te remercie de tes réponses. Je sais bien que le fait qu'on souhaite cette expérience à facilité la chose comme le fait d'être en groupe. Ceci dit, mon désir de rencontrer cette expérience n'a pas disparu contrairement à la plupart de mes amis. Pourtant, ces hallucinations ne sont que postérieures. Ce qui oui, je le reconnais à la faculté de m'agacer.

Sinon, je ne comprends toujours pas la raison qui a pu faire que la sensation même tactile de quelqu'un que je semblais redouter m'aie rassurer alors qu'elle aurait due me terrifier d'avantage encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mer 02 Oct 2013, 22:29

Parlons alors de désorientation. Plutôt normal vu les circonstances.

Pour atteindre l'état hypnagogique j'ai tendance à écouter de longues musiques planantes et répétitives allongé dans mon lit tout en faisant quelques exercices respiratoires. Ça marche parfois mais il n'y a pas de recette miracle.

Par rapport à l'aspect positif de cette sensation, c'est peut-être lié à la nature de l'entité qui t'as approché, si entité il y a.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    Mer 02 Oct 2013, 23:45

J’émettais dans le vague une influence des pierres car beaucoup de pierres ont des effets différents et je me disais que ça pourrait influer mais bon cela doit venir d'autres choses ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Hallucinations postérieures et antérieures au sommeil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chakras secondaires pour vies antérieures et voile de Saturne
» Illusion et/ou Réalité: Les Vies Antérieures [Vidéos 1-5]
» Où ont lieu les Vies antérieures ou futures ?
» [Help] Vies antérieures.
» Comment connaitre ses vies antérieures ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magie et Métapsychique :: Symbolique :: Magie des rêves-
referencement geneve - annuaires gratuits référencement - peinture professionnelle - tv en streaming - yes messengerCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit